UEFA

La tendance d'un assouplissement des sanctions se confirme pour le PSG !

Commentaire(s)
Les Parisiens peuvent avoir le sourire !
Les Parisiens peuvent avoir le sourire !

Le comité exécutif de l'UEFA s'est clôturé hier et les espoirs du PSG de voir les sanctions prises à son encontre assouplies demeurent. Mieux, ils se sont renforcés.

Le ciel se dégage au-dessus du Parc des Princes. Un vent d'air frais en provenance de Prague est venu dissiper quelque peu le nuage du fair-play financier, laissant naître l'espoir d'une embellie dès cet été. Le comité exécutif de l'UEFA s'est achevé hier dans la capitale tchèque et les attentes du Paris Saint-Germain de voir les sanctions prises à son encontre assouplies, voire, pour certaines, levées, sont aujourd'hui encore plus légitimes.

Hier, L'Equipe révélait que le club francilien avait fait mieux que de tenir ses promesses prises devant l'ICFC (Instance de Contrôle Financier des Clubs), en équilibrant ses comptes un an plus tôt que prévu (*). Ce mercredi, le quotidien sportif relaie les propos tenus hier par le secrétaire général de l'UEFA, Gianni Infantino. "Tous les clubs qui font l'objet d'une convention (une sanction négociée avec l'ICFC) sont suivis en permanence. Ils doivent soumettre leur budget, leur comptabilité, afin que l'on comprenne leur situation, a-t-il expliqué. Pour ceux qui ont retrouvé l'équilibre financier, certains restrictions peuvent être levées. Mais il appartient à l'organe de contrôle (l'ICFC) de le décider et d'en informer les clubs concernés."

Une enveloppe mercato agrandie, voire supprimée ?

Appréciés au sein de la confédération européenne pour leur volonté de se plier aux exigences du fair-play financier, et ce depuis un an maintenant, les dirigeants Parisiens devraient donc se voir débarrasser de certaines restrictions. Sur le plan sportif, notamment, où la limitation du nombre de joueurs inscrits en Ligue des Champions (21 au lieu de 25) devrait être levée. Mais ce n'est pas sur ce point que leur attention se porte le plus particulièrement.

La fameuse "enveloppe mercato", actuellement fixée à 60 M€, pourrait être agrandie de plusieurs dizaines de millions d'euros, annonce Le Parisien ce matin. L'Equipe va plus loin, en assurant que le PSG a "une chance sur deux" d'en être débarrassé. Il sera fixé sur son sort avant la fin de la semaine. Après quoi les rayons de soleil pourraient s'intensifier, du côté de la Porte d'Auteuil.

(*) Le PSG s'était engagé à ne pas dépasser un déficit de 30 M€ en 2014-2015 et de ne plus en avoir à la fin de l'exercice 2015-2016, mais a présenté des comptes équilibrés dès cette saison.