PSG

Une équipe à construire, ses choix, le statut de favori en LDC... Pochettino se confie avant Bruges (compte-rendu)

Loïc Poyade
Mauricio Pochettino, l'entraîneur du Paris Saint-Germain.
Mauricio Pochettino, l'entraîneur du Paris Saint-Germain.

Le Paris Saint-Germain, intraitable en Ligue 1 (5 victoires en 5 matches), débutera sa campagne de Ligue des Champions sur la pelouse du Club Bruges (Belgique), mercredi soir (21 heures, Stade Jan Breydel). À la veille de cette 1ère journée du groupe A, Mauricio Pochettino, l'entraîneur des Rouge-et-Bleu, a tenu sa traditionnelle conférence de presse d'avant-match. Les principales déclarations du technicien argentin sont à retrouver ci-dessous.


Son onze de départ face au Club Bruges

"Je n'ai pas encore décidé de mon onze, on verra après l'entraînement, il y a encore quelques doutes".

Les favoris de la C1

"Il est possible que Chelsea et nous, vu les noms dans nos effectifs, donnions le sentiment d'être les deux équipes à battre. Mais c'est Chelsea le champion en titre, c'est elle l'équipe à battre s'il y en a une. Ils se sont renforcés avec de bons joueurs, ils ont dépensé plus d'argent que nous durant le mercato. Nous sommes un club qui a beaucoup recruté cet été, mais nous devons convertir ça en devenant une grande équipe, comme Chelsea l'a fait l'an dernier".

La pression au PSG

"On sait qu'on sera jugés à la fin de la saison sur nos résultats. La pression existe toujours dans tous les clubs, on sait qu'au PSG depuis des années la C1 est un objectif majeur".

Gérer un effectif pléthorique

"Ce n'est pas difficile, non, c'est facile. Je suis passé dans d'autres clubs où je n'avais pas autant d'options. Au PSG, on a un effectif avec 35 joueurs, ça donne la possibilité de faire des choix. Les choix doivent ensuite être appuyés par des résultats. Mais ces choix sont toujours sportifs, et uniquement sportifs".

Le trio Messi-Neymar-Mbappé

"Est-ce qu'on les verra ensemble sur les 90 minutes ? Peut-être, oui. Maybe. Quisas. C'est possible".

La concurrence entre Keylor Navas et Gianluigi Donnarumma dans le but

"On décide match après match, je pense que c'est le plus juste. La réalité est qu'avoir des gardiens comme Keylor et Gigio ne fait qu'élever la concurrence et le niveau, c'est bénéfique pour le club. Tous les joueurs qui arrivent au PSG savent le niveau du groupe et la situation. Après c'est à moi de prendre une décision à chaque match".

Son avis sur le Club Bruges

"C'est une équipe qui joue bien, qui a dominé le championnat belge ces dernières années. Une équipe physique, qui joue un football attractif et peut changer de système. On sait qu'en Ligue des Champions, ce sont les meilleures équipes qui sont là, on doit avoir du respect pour eux, et bien se préparer pour gagner ce match".