PSG

Tuchel pointe du doigt la passivité de son équipe

Commentaire(s)
Tuchel n'a pas aimé le contenu de la première période.
Tuchel n'a pas aimé le contenu de la première période.

A l'issue de la défaite parisienne à Dijon, Thomas Tuchel a déploré les nombreux manques de ses joueurs lors de la première période.

Depuis sa zone technique, Thomas Tuchel a assisté à la troisième défaite de son équipe en Ligue 1 cette saison, cette fois-ci sur le terrain de la lanterne rouge, Dijon (2-1, analyse et notes). Déjà agacé par l'attitude de ses joueurs en seconde période face à l'OM dimanche dernier, le technicien allemand a encore une fois peu apprécié le triste spectacle proposé par son équipe lors de la première période en Bourgogne. "Nous avons été trop passifs en première mi-temps. On a manqué de précision et de rythme. Défensivement mais aussi offensivement, nous n'avons pas joué ensemble. Nous n'avons pas appliqué notre plan de jeu" a-t-il expliqué avant de concéder qu'un réveil avait eu lieu en seconde période, insuffisant néanmoins : "En deuxième période c'était beaucoup mieux, nous avons frappé trois fois au but en première mi-temps et dix-sept fois en seconde. Mais nous ne méritions pas d'avoir de la chance. C'est une victoire pour Dijon, mais c'est normal quand une équipe veut gagner contre nous. Ils ont eu de la chance, ils ont marqué deux buts sans avoir de vraies occasions. Nous avons eu beaucoup d'occasions, nous aurions pu gagner en deuxième mi-temps mais ça ne s'est pas passé comme ça aujourd'hui."

Déjà maladroits devant les buts, les attaquants parisiens ont en plus été malchanceux en trouvant par deux fois les montants de Gomis. Pour Tuchel, la chance a fui son équipe vendredi soir et l'absence de plusieurs joueurs a porté préjudice au PSG. "On doit avoir la chance aussi, pour gagner un match, et il nous manquait six joueurs. Nous sommes critiques avec nous. Avec la même performance, on aurait pu gagner, car on a eu des occasions. Tout le monde a dit qu'on évoluait dans un autre Championnat, qu'il était facile de marquer beaucoup de buts. Mais on a perdu, et c'est toujours quelque chose qu'on n'aime pas" a-t-il confié. L'entraîneur parisien a "eu l'impression que la pause était trop longue" entre le dernier match et celui-ci, son équipe étant habituée à jouer tous les trois jours. Mais au delà de la contre-performance de son équipe, il a souligné l'abnégation de l'adversaire. "Je ne peux pas regarder que le résultat. Aujourd'hui, nous avons été la meilleure équipe, mais Dijon a évolué à 100 % tout le temps, cela n'a pas été notre cas en première période. Les Dijonnais ont de la qualité, ils ont joué avec de la confiance, avec du courage. C'était difficile pour nous de nous adapter, je ne sais pas pourquoi, car on l'avait préparé."