PSG

Trois Parisiens dans le onze-type des joueurs de L1 présents à l'Euro

Commentaire(s)

Retrouvez l'équipe-type des joueurs de Ligue 1 présents à l'Euro, composée par la rédaction de MadeinFOOT.

L'équipe-type des joueurs de L1 présents à l'Euro

Steve Mandanda (31 ans, France) : Auteur d'une saison exceptionnelle avec l'Olympique de Marseille (9 arrêts face à Lorient, record en carrière égalé), au point d'être élu meilleur gardien de l'élite hexagonale aux Trophées UNFP de fin de saison, l'emblématique portier des Phocéens ne sera que la doublure de l'indéboulonnable Hugo Lloris chez les Bleus. Malgré la meilleure saison de sa carrière, il devrait passer l'intégralité de l'Euro sur le banc et restera donc, sauf surprise, bloqué à 22 sélections.

Christophe Jallet (32 ans, France) : Malgré une blessure et la concurrence de Rafael dans le couloir droit, le latéral rhodanien a réalisé une saison 2015-2016 de bonne facture chez les Gones. À l'instar de Steve Mandanda, ce travailleur acharné (11 sélections et 1 but) ne sera que numéro deux à son poste. Didier Deschamps lui préférant Bacary Sagna. Un temps de jeu très restreint est donc à craindre pour le joueur de l'OL mais il sera, par son expérience et son vécu, un joueur qui pourrait peser dans le vestiaire tricolore.

Ricardo Carvalho (38 ans, Portugal) : L'Euro 2016 sera la dernière grande compétition de la carrière de l'expérimenté défenseur central lusitanien. Voire sa dernière compétition tout court car le joueur de l'AS Monaco est pressenti pour raccrocher les crampons à l'issue de la compétition. Passé par Porto, Chelsea et le Real Madrid, le Portugais reste compétitif et apportera son expérience (86 sélections, 5 buts), et son vice à l'arrière garde lusitanienne.

Samuel Umtiti (22 ans, France) : Le défenseur central de l'Olympique Lyonnais sort d'une saison 2015-2016 exceptionnelle. Le Gone a tenu la baraque rhodanienne et s'est affirmé comme un tout bon. À 22 ans, sa marge de progression est énorme et le joueur est une valeur montante des Bleus. Champion du Monde U20, il devrait toutefois passer la compétition à apprendre depuis le banc de touche.

François Moubandjé (25 ans, Suisse) : Le suisse, très utilisé sur la deuxième partie de saison du Téfécé (28 matches pour 1 but), ne devrait malheureusement pas goûter à trop de temps de jeu sous le maillot de la Nati. Barré par l'indéboulonnable Ricardo Rodriguez (Wolfsburg), il n'a eu droit qu'à 27 minutes de jeu durant les deux matches de préparation, contre la Belgique (défaite 1-2) et la Moldavie (victoire 2-1).

Thiago Motta (33 ans, Italie) : À bientôt 34 ans, il dispute très certainement la dernière grande compétition de sa carrière internationale, débutée il y a seulement 5 ans. Une compétition qu'il n'aborde pas dans les meilleures conditions. Auteur d'une saison assez terne, qu'il a terminée sur les rotules avec le PSG, Motta est discuté sous les couleurs de la Squadra Azzurra, où il n'a pas convaincu lors des matches amicaux effectués fin mars contre l'Espagne (1-1) et l'Allemagne (défaite 1-4). Mais en l'absence de Pirlo et Verratti, Antonio Conte n'aura pas beaucoup d'autres choix que de lui faire confiance.

Blaise Matuidi (29 ans, France) : "La pieuvre" ou le "chewing-gum", tels sont les surnoms de l'infatigable milieu de terrain défensif du Paris Saint-Germain. Cadre dans la Capitale, il l'est également chez les Bleus (44 sélections) où son activité et sa capacité à se projeter vers l'avant (8 buts) font merveille. Cette compétition pourrait bien être la sienne.

Kamil Grosicki (28 ans, Pologne) : Catalogué comme "supersub" en Bretagne, l'ailier de Rennes est bel et bien un cadre de la Pologne (39 sélections et 8 buts). Dans notre 4-4-2 à plat, ses capacités à déborder et à être décisif seront déterminantes. Vu très à son avantage lors des éliminatoires, il sera attendu au tournant sur des pelouses qu'il connaît bien.

Raphael Guerreiro (22 ans, Portugal) : Le Lorientais devrait être titulaire sur le flanc gauche de la défense portugaise. Après la saison de la confirmation en Bretagne (34 matches, 3 buts, 3 passes décisives), le Lusitanien est très courtisé en Europe pour ses grands apports offensifs. Titulaire et buteur face à la Norvège (3-0), le joueur qui peut évoluer au milieu de terrain a été ménagé face à l'Angleterre (0-1) avant de disputer l'intégralité de la répétition générale face à l'Estonie (7-0).

Zlatan Ibrahimovic (34 ans, Suède) : Après l'une des meilleures saisons de sa vie jouée sous le maillot parisien, l'attaquant aux 38 buts (et 13 passes décisives) en 31 matches de Ligue 1 a pu se permettre une fin de saison en roue libre avant de se préparer pour l'Euro. Ménagé par son sélectionneur lors de l'amical face à la Slovénie (0-0), le Scandinave a fait un retour fracassant, dynamisant l'attaque face au Pays-de-Galles (3-0). Il sera sans aucun doute l'atout numéro 1 de la Suède !

Michy Batshuayi (22 ans, Belgique) : Il avait peur de ne pas y être, le Belge participera bien à l'Euro. L'attaquant a surnagé dans la triste saison marseillaise (36 matches, 17 buts, 6 passes décisives)... Mais cela ne lui suffira pas pour obtenir une place de titulaire sur le front de l'attaque où Romelu Lukaku et Christian Benteke ont semblé moins émoussés. L'Olympien devra jouer les jokers, comme face à la Suisse (2-1) puisqu'il n'a pas convaincu en tant que titulaire face à la Finlande (1-1).

Les autres joueurs de L1 à l'Euro : Benoît Costil (Rennes/FRA), Lorik Cana, Ermir Lenjani (Nantes/ALB), Gelson Fernandes (Rennes/SUI), Danijel Subasic (Monaco/CRO), Salvatore Sirigu (PSG/ITA), Anthony Lopes (OL/POR), Joao Moutinho (Monaco/POR), Eder (Lille/POR), Kolbeinn Sigthorsson (Nantes/ISL).