PSG

Marquinhos avant de défier le Club Bruges : "Tu ne gagnes pas un match avec ton nom" (compte-rendu)

Loïc Poyade
Marquinhos, le défenseur central et capitaine du PSG.
Marquinhos, le défenseur central et capitaine du PSG.

Irrésistible en Ligue 1 (5 succès en 5 matches, 16 buts marqués, 5 encaissés), le Paris Saint-Germain va tenter de confirmer ce début de saison on ne peut plus éclatant en Ligue des Champions. À la veille du déplacement sur la pelouse du Club Bruges, prévu mercredi soir (21 heures, Stade Jan Breydel), Marquinhos (27 ans), le défenseur central et capitaine des Rouge-et-Bleu, a répondu aux questions de la presse en ce mardi après-midi. Extraits choisis.


Marquinhos sur un éventuel discours tenu auprès du groupe parisien

"Je n'ai pas spécialement parlé, on parle tous les jours entre nous de l'importance de cette compétition, dont on rêve. Tout le monde sait qu'elle est importante. Plus on se rapproche du match, plus on parle de notre motivation pour la saison, mais déjà on se concentre sur ce premier match".

Le PSG et son étiquette de favori en LDC

"La pression, on la connait tous les ans, surtout quand tu joues au PSG, ça va avec. Depuis tout petit, je vois le foot comme ça. C'est vrai qu'avec le groupe qu'on a, les gens vont parler encore plus et vouloir regarder nos matches, mais ça fait plaisir d'avoir des joueurs comme ça, tant mieux pour nous, il n'y a pas de pression en plus mais que du positif".

L'association Neymar-Mbappé-Messi et le repli défensif

"Tout le monde sait ce qu'il doit faire sur le terrain. On ne connait pas le onze encore, mais si les trois jouent devant, ils savent l'importance pour une équipe de défendre ensemble et de jouer compact. Nous aussi on sait que la défense doit être haute pour les aider sur le pressing. Après, sur le terrain, s'il y a quelque chose à dire, alors il faut dire les choses. Et il n'y aura pas de ressentiment. Il faut dire quand quelque chose ne va pas entre coéquipiers".

Le PSG, cible de tous les regards

"Pour moi ça ne change pas grand-chose. Comme je l'ai dit, c'est important d'avoir des joueurs comme ça. Il n'y a pas de pression négative. Les joueurs sont expérimentés, ils savent gérer tout ça".

Son avis sur le Club Bruges

"J'espère qu'on aura le même résultat que la dernière fois, on est venus ici pour faire un bon match et rapporter des points à la maison. Vu le groupe qu'on a, il faut prendre des points à tous les matches, bien commencer demain. C'est une équipe courageuse, qui court beaucoup, qui nous avait mis en difficulté en première mi-temps la dernière fois. Il faudra bien démarrer le match".

Son rôle de capitaine face à Lionel Messi

"Je n'ai pas eu de discours auprès de Leo. Mais on parle tous les jours, de foot, d'autres choses, de stratégie et de tactique. Je n'ai pas eu de discours particulier pour la C1, ni avec lui ni avec le groupe. Un capitaine doit aussi montrer sur le terrain, pas qu'avec la parole, c'est comme ça que j'aime montrer mon leadership. Après s'il faut parler un jour je le ferais, mais ce n'est pas le moment".

Le PSG, l'équipe à battre sur la scène européenne

"C'est sûr qu'on fait partie des meilleures équipes mais je laisse les gens parler, je ne vais pas dire que le PSG est la meilleure équipe du monde ou l'équipe à battre, je laisse les journalistes et les supporters dire ça. Nous, on rentre sur le terrain avec l'état d'esprit comme si ce match était notre dernier. Une fois que le match commence, il n'y a plus de stars, il faut se sacrifier, tu ne gagnes pas un match avec ton nom. Le foot ne se joue pas avant le coup de sifflet de l'arbitre".