PSG

Les principales déclarations de Mauricio Pochettino avant le RC Lens (compte-rendu)

L.P
Mauricio Pochettino, l'entraîneur du Paris Saint-Germain.
Mauricio Pochettino, l'entraîneur du Paris Saint-Germain.

Le Paris Saint-Germain, deuxième du classement (72 points), accueillera le Racing Club de Lens, samedi après-midi (17 heures, Parc des Princes) à l'occasion de la 35ème journée de Ligue 1. Placée entre les deux rencontres face à Manchester City, cette affiche face aux Sang-et-Or, surprenants cinquièmes du classement (56 points), a tout du match piège. En conférence de presse, Mauricio Pochettino, l'entraîneur des Rouge-et-Bleu, a abordé cette rencontre et l'actualité de son équipe. Extraits choisis.


L'absence de Kylian Mbappé

"J'ai des joueurs capables de le remplacer et j'espère qu'ils feront une bonne performance samedi pour nous rapprocher de la victoire".

L'état d'esprit des joueurs après la défaite face à Manchester City

"Les joueurs veulent vite rejouer pour écarter ce sentiment négatif né de la défaite. Sans manquer de respect à City, on pense à inverser la situation dans le futur. Déjà, on a une équipe qui est bien pour le match de samedi".

Les ressorts avant l'acte II face à Manchester City

"D'abord, on insistera sur ce que l'on a bien fait à l'aller et notamment la première période où nous avons été supérieurs à City. Les deux buts nous ont fait mal, comme l'expulsion de Gueye. L'équipe est restée forte face une bonne équipe de City. En terme de tactique, il faudra être prêt à batailler et ensuite on verra si on mérite d'aller en finale ou pas".

La réception du RC Lens

"Le plus important pour nous c'est le match de samedi. On va sélectionner la meilleure équipe en fonction de l'aspect footballistique et de l'état physique. On sait que l'on joue tous les trois jours et que l'on va jouer contre une bonne équipe du championnat. On a besoin de fraîcheur et des joueurs qui pourront nous l'apporter. Ensuite, on pensera à Manchester City".

L'aspect psychologique contre Manchester City

"Je n'ai pas écouté les déclarations de Wenger. J'ai beaucoup de respect pour lui et sa carrière à Arsenal, Monaco ou au Japon. Je ne vais pas commenter car je ne sais pas de quoi il en retourne. Ce que je peux dire c'est que de mon point de vue, l'équipe a été forte physiquement et mentalement malgré les trois coups reçus, les deux buts et l'expulsion. On a tenu à 10 pendant 15 minutes contre une équipe comme City, qui va gagner la Premier League et qui est une équipe qui se construit depuis six ans. Le PSG a mieux commencé le match. J'ai beaucoup de respect pour Arsène Wenger et je ne vais pas réagir à ce qu'il a dit. Il fait beaucoup pour le football et a laissé un grand héritage".

La mentalité de son équipe

"Je ne crois pas qu'une équipe qui n'aurait pas de qualité mentale pourrait éliminer Barcelone ou le Bayern Munich et ne pourrait pas jouer à ce niveau. Soit on a le mental, soit on ne l'a pas. On ne peut pas l'avoir un match et le perdre le suivant. En seconde période contre City, ce sont surtout des questions footballistiques et nous n'avons peut-être pas su maintenir le volume de jeu nécessaire. On doit être concentré sur le fait d'améliorer l'équipe comme nous le faisons depuis quelques mois".

L'impact du coronavirus sur le groupe

"Vous l'avez dit. On a rejoint le groupe en janvier, en plus des blessures classiques et du calendrier on a eu des cas de covid. L'équipe savait ce qu'elle devait faire, elle est forte mentalement et physiquement mais elle a eu du mal à trouver de la consistance pendant 90 minutes. Notre défi c'est de maintenir le niveau de la première période pendant tout le match. Cela permettra d'augmenter le volume de jeu. Mais cela demande du temps pour s'entraîner. On doit pouvoir finir le match de la manière dont on l'a débuté. On a bien joué en première période contre Manchester City".

La défaite face à Manchester City

"Cela n'a rien changé. C'est une compétition différente et la façon de l'appréhender est différente. On doit faire des choix. On cherche à prendre la meilleure décision pour obtenir la victoire. Nous voulons gagner chaque match. Le prochain match, le match important, c'est le match de Lens".