PSG

Le dossier du futur centre d'entraînement en stand-by

Commentaire(s)
Le Paris Saint-Germain doit faire preuve de patience dans ce dossier sensible
Le Paris Saint-Germain doit faire preuve de patience dans ce dossier sensible

Depuis l'arrivée des Qataris au Paris Saint-Germain, peu de dossiers traînent en longueur, bien aidé il est vrai par les moyens financiers colossaux dont dispose désormais le club francilien. Mais il en est qui prend beaucoup plus de temps que prévu et qui pourrait s'éterniser encore un peu plus. Ce dossier, primordial s'il en est, concerne le nouveau centre d'entraînement du club double Champion de France en titre. Ainsi, plus de trois ans après avoir lancé un appel d’offres pour trouver un terrain où construire un centre d’entraînement ultra-moderne, ce dossier semble dans l'impasse. Pire, selon les informations dévoilées ce lundi par nos confrères du quotidien Le Parisien, cette décision devrait encore être reportée alors qu'un choix définitif avant fin Décembre avait été annoncé à maintes reprises par le président des Rouges et Bleus, Nasser Al-Khelaïfi.

Pas d'avancée majeure en l'espace de trois ans

Toujours selon les informations de nos confrères, le site de 100 hectares proposé par la commune de Saint-Germain-en-Laye figure toujours en pôle position et, sauf surprise, devrait être le choix entériné. Si la Ville de Paris, propriétaire des terrains, est d'accord pour céder son bien, deux problèmes restent en suspens : 1- le paiement de la dépollution (Ndlr, estimé à environ dix millions d’euros), 2 - l'attente de la décision du préfet de région d'utiliser ou non le dit terrain pour son activité fluviale.

Deux solutions de repli

Comme tout grand club qui se respecte, le Paris Saint-Germain est passé maître dans l'adage "Gouverner, c'est prévoir". De ce fait, les instances dirigeantes du club de la Capitale gardent dans leurs manches deux solutions alternatives : un terrain à Poissy, dont le maire UMP, Karl Olive, a affirmé à plusieurs reprises son envie de se rapprocher du corps dirigeant du PSG. Autre solution, le site de Thiverval-Grignon. Mais celui-ci, jugé par trop éloigné de l'ouest de Paris, ne part pas favori. Une affaire à suivre avec attention dans les semaines qui viennent.