OM

Les joueurs de Marseille lancent le Classique OM-PSG !

Dimitri Payet au duel avec Presnel Kimpembe.
Dimitri Payet au duel avec Presnel Kimpembe.

Le compte à rebours est lancé. Dimanche, l'Olympique de Marseille reçoit son éternel rival le Paris Saint-Germain, dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1. Et du côté olympien, on est prêts. Les joueurs de Jorge Sampaoli ont hâte d'en découdre.

Ligue 1 - 11e Journée

Marseille
0 - 00 - 0 Paris

De retour sur le podium de Ligue 1 après leur succès face au FC Lorient (4-1) ce dimanche soir, les coéquipiers de Dimitri Payet (34 ans) doivent désormais s'attaquer au leader national, le PSG. D'abord concerné par un déplacement à Rome, pour le compte de la 3e journée de Ligue Europa ce jeudi, le Réunionnais, auteur de trois passes décisives hier, a déjà la tête à Paris. "On a une grosse semaine qui arrive. C'est bien de la commencer comme ça. On aura à cœur de faire ce qu'il faut pour gagner. On sait l'armada qu'il y a en face. Donc il faudra répondre présent" a expliqué, après le match, le numéro 10 olympien.

Auteur d'un doublé face à son ancien club ce dimanche, Mattéo Guendouzi (22 ans) affrontera le week-end prochain un autre de ses anciens clubs, et non pas des moindres. Passé par le centre de formation du PSG avant de rejoindre l'académie des Merlus, le Français lance, lui aussi, la rencontre. "Le PSG ? En tant que footballeur, on vit pour ce genre de matchs. Tout le monde rêverait de les jouer, surtout pour l'Olympique de Marseille. Avec cette ferveur ici à domicile, je sais qu'on peut faire quelque chose de très bien. Le PSG, j'y ai joué très jeune donc j'y accorde moins d'importance qu'un club comme Lorient par exemple. Ça va être un beau match à jouer et on va tout faire pour le gagner. Je crois en mon équipe et je suis sûr qu'on va prendre les trois points", a-t-il expliqué, optimiste, au micro de Prime Vidéo.

La saison dernière, sous André Villas-Boas, les Bleu-et-Blanc avaient réalisé l'exploit de battre les Parisiens, 9 ans après leur dernier succès. Sous Jorge Sampaoli, les Phocéens auront à cœur de réitérer l'exploit mais cette fois-ci, sous les yeux de leurs supporters, dans un stade Vélodrome en ébullition.