OM

Blanc, Ibra, Thiago Silva... Bielsa passe le PSG au crible !

Commentaire(s)

Lors de l'habituel point presse d'avant-match organisé ce vendredi à la Commanderie, Marcelo Bielsa s'est projeté sur le choc très attendu qui attend l'OM face au PSG, dimanche soir. Une rencontre où l'argentin et ses hommes viseront clairement les trois points, malgré quelques absences de poids.

Le Vélodrome sera en fusion, dimanche soir, pour recevoir le Paris Saint-Germain, dans un Classique que toute la France du football attend. Et pour cause, les deux équipes, en plein sprint final dans la course au titre, ne sont séparées que par un écart de deux points et en cas de succès, l'OM pourrait donc prendre la tête du championnat, à sept journées de son terme. Une donne qui ne saura qu'apporter un peu plus de piment à ce choc historique et enflammer tout un peuple dans les travées de l'antre phocéenne. "Ce match est important pour l'entraîneur, justement pour ce que ressentent les supporters, a souligné Marcelo Bielsa, ce vendredi après-midi. Une des énormes responsabilités des footballeurs, c'est de donner de l'émotion à ses supporters."

Nkoulou trop juste pour débuter, Gignac d'entrée !

Et ces derniers attendront bien évidemment une victoire face à l'ennemi francilien. Une ambition partagée par Marcelo Bielsa et ses hommes. "J'ai toujours dit avec sincérité que je respecte le gène de la compétition des joueurs. On ne peut pas jouer dans ce club sans avoir une personnalité très forte. Et si on n'a pas cela, on ne peut pas être titulaire." Le onze de départ qu'alignera El Loco, c'est justement la première question qui lui fut posée, en conférence de presse. Et malgré l'enjeu revêtit par la rencontre de dimanche, l'argentin n'a pas tardé à dévoilé les noms qui figureront sur les onze premières lignes de sa feuille de match.

Opéré du genou en janvier, Nicolas Nkoulou ne débutera pas. Jérémy Morel et Rod Fanni prendront donc place dans l'axe. Devant eux, Mario Lemina profitera de la suspension de Giannelli Imbula pour se voir offrir une titularisation aux côtés d'Alaixys Romao. "Jouer sans Imbula ne va pas nous faire changer notre manière de jouer, a assuré Bielsa. Lemina va apporter ses qualités. C'est un joueur dynamique, surprenant, puissant et avec un sens du jeu associé. Il est très généreux, aussi bien pour défendre que pour attaquer", a-t-il expliqué.

Mais cette semaine, c'est davantage sur le front de l'attaque que le doute a subsisté au sujet des intentions du technicien Marseillais. Gignac ou Batshuayi ? La question a parcouru l'actualité, au cours de ces derniers jours, et a trouvé une réponse du côté de la Commanderie, cet après-midi, où Bielsa a indiqué que Gignac serait aligné d'entrée. "Ce n'est pas le onze titulaire qui gagne les matches, mais aussi ceux qui rentrent en cours de jeu, s'est-il justifié. Batshuayi est un joueur avec d'excellentes capacités de buteur. Il arrive à aller au but par le chemin que lui permettent ses caractéristiques. Et celles-ci sont différentes de celles de Gignac. Les deux joueurs ont apporté à l'équipe des buts qui étaient indispensables. La répartition des minutes jouées dépend des décisions que je prend. Parfois, elles sont bonnes, mais pas toujours." Et c'est bien là toute la complexité du métier d'entraîneur.

Bielsa passe son adversaire au crible

Interrogé au sujet de son homologue Parisien, Bielsa en a d'ailleurs profité pour faire son éloge. "Ses antécédents, ce qu'il a réussi, sa carrière, aussi bien comme joueur que comme entraîneur, le décrivent de meilleure manière que je ne pourrais le faire. Il n'y a pas beaucoup d'entraîneurs au Monde capables de gérer des stars comme celles qu'il a."

Et le natif de Rosario ne s'est pas arrêté là au moment d'évoquer les forces du Paris Saint-Germain. "Ibrahimovic est un joueur qui représente un danger dans sa capacité à pouvoir se retourner pour se mettre face au but. Il est beaucoup plus dangereux face au but que dos à lui. Mais le PSG n'est pas une équipe avec une seule arme", a noté Bielsa, avant de s'intéresser au cas de Thiago Silva. "Il fait partie des cinq meilleurs défenseurs du Monde. Ce n'est pas nécessaire que je le confirme moi-même. Sa carrière et les clubs où il a joué le font pour moi." S'il respecte les joueurs Parisiens, Marcelo Bielsa espère certainement que ses hommes ne le feront pas de trop, dimanche soir.

La compo de l'OM : Mandanda - Dja Djédjé, Fanni, Morel, Mendy - Romao, Lemina - Thauvin, Payet, Ayew - Gignac.