Ligue 1

Le PSG repart de Marseille avec le point du nul (résumé et notes)

Pas de vainqueur entre l'OM et le PSG
Pas de vainqueur entre l'OM et le PSG

Dans un Stade Vélodrome en fusion, l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain se sont laissés sur un match nul (0-0). Les Parisiens ont cru ouvrir le score au quart d'heure de jeu avant l'intervention de la VAR. Même son de cloche pour les Phocéens, cinq minutes plus tard.

Ligue 1 - 11e Journée

Marseille
0 - 00 - 0 Paris

C'est, probablement, l'une des affiches que les fans de foot attendaient avec le retour des supporters. Pour la première fois depuis 2019, le Vélodrome accueillait un Classique avec le retour du public et plus de 65 000 personnes ont fait le déplacement pour ce choc de la 11ème journée de Ligue 1. Le PSG, leader de la L1, et l'OM, étincelant depuis le début de la saison sous Jorge Sampaoli, étaient attendus au tournant et le match a commencé sur les chapeaux de roues.

Portés par un public en folie, les Marseillais se sont montrés les premiers dans cette affiche et au bout de 3 minutes seulement. Affamé, l'OM profite d'une faute de Nuno Mendes sur Mattéo Guendouzi pour créer la première alerte via un coup-franc parfaitement tiré par Dimitri Payet. À plus de 40 mètres des cages, excentré côté droit, le numéro 10 trouve la tête de Milik, tout seul, dans la surface. Le Polonais manque le cadre mais réveille les Parisiens, qui ne sont pas rentrés directement dans leur match. Finalement, après cinq grosses minutes marseillaises, les Rouge-et-Bleu commencent à prendre le match en mains et Pau Lopez va avoir un peu de travail. À la 10ème minute, le portier espagnol accompagne un centre trop fort de Di Maria en six mètres, avant de se montrer vigilant et de sortir rapidement pour devancer Kylian Mbappé (11ème).

Un but hors-jeu de chaque côté

Logiquement, la domination parisienne se concrétise par l'ouverture du score des visiteurs ! Sur un centre fort de Neymar devant les cages adverses, Luan Peres dévie le ballon dans ses propres filets (15ème). Le Stade Vélodrome se tait, assommé par le but parisien, mais ne tarde pas à vibrer de nouveau, lorsque Monsieur Bastien annule le but après arbitrage vidéo pour une position de hors-jeu de Neymar. Très vite, l'OM réagit avec une belle occasion de Cengiz Ünder (16ème) mais sa frappe passe juste à côté des filets. Sous l'impulsion d'un Vélodrome à fond derrière son équipe, l'OM retrouve des couleurs même si l'équipe de Jorge Sampaoli ne joue pas comme à son habitude : un pressing haut, un football total, etc...

Mais cinq minutes après le but hors-jeu du PSG, c'est au tour de Marseille de connaître le même sort ! Sur une perte de balle de Nuno Mendes, l'OM passe à l'action et Pol Lirola adresse un centre parfait pour Milik. Cette fois, le Polonais ne se manque pas, contrôle et arme une lourde frappe qui fait trembler les filets et les tribunes du Vélodrome. Les fumigènes sont de sorties, les pétards résonnent puis s'arrêtent après l'intervention de la VAR pour un hors-jeu de Lirola. Si le match descend ensuite en intensité et que les deux équipes font preuve d'un manque de précision dans le dernier geste, le Vélodrome n'est pas passé loin de la correctionnelle.

Sur les corners tirés par les Parisiens, les projectiles pleuvent sur les Parisiens, à tel point que le match est interrompu quelques secondes même si les 22 acteurs sont restés sur la pelouse. Globalement, sur cette première période, le PSG a mis du temps à démarrer mais a ensuite dominé son adversaire du soir sans faire mouche. Les Franciliens ont compris qu'il y avait de l'espace dans le dos de la défense de l'OM et ont tenté d'en profiter mais le dernier geste a clairement été décevant. Côté phocéen, Sampaoli a aussi cerné les carences parisiennes en défense, à savoir les latéraux. À noter le remplacement de Pochettino à 10 secondes de la mi-temps avec la sortie de Verratti sur blessure pour Idrissa Gueye.

Achraf Hakimi expulsé au retour des vestiaires

Après la pause, les choses s'emballent ! Encore une fois, l'OM rentre avec plus de mordant et va pousser Achraf Hakimi à la faute. Sur un corner parisien, Nuno Mendes perd un ballon très dangereux et Marseille va très vite en contre. Dimitri Payet, dans ses 35 mètres, envoie Cengiz Ünder sur orbite avec une superbe passe en profondeur. Achraf Hakimi doit gérer deux Marseillais et va finalement faire faute sur le Turc aux abords de la surface avec une poussette dans le dos. Le Marocain a d'abord de la chance puisque M.Bastien siffle faute du Turc mais l'arbitrage vidéo intervient pour un éventuel carton rouge. Après avoir vu les images et la faute évidente du latéral, l'homme en jaune revient sur sa décision et l'expulse (55ème) !

L'OM est dans une situation plus que confortable avec une supériorité numérique à gérer pendant 35 minutes pour trouver la faille. Si Mauricio Pochettino intervient rapidement en procédant à l'entrée en jeu de Thilo Kehrer pour évoluer dans le couloir droit, à la place de Di Maria, Marseille va avoir deux grosses opportunités pour passer en tête. Valentin Ronger, à la 65ème, est trouvé dans la surface par Dimitri Payet mais sa tête file à côté des cages...

Les Franciliens ont désormais un projet clair : attendre une perte de balle marseillaise pour effectuer un contre avec la MNM. D'ailleurs, sur l'une des offensives parisiennes, Lionel Messi va voir la mauvaise surprise d'être stoppé par l'irruption d'un supporter phocéen sur la pelouse. Un fait qui ne devrait pas passer inaperçu, au même titre que les projectiles lancés en première période, du côté de la commission de discipline. Pour rappel, l'OM est sous le coup d'une suspension d'un point de retrait après les incidents à Angers.

Le PSG et l'OM échouent dans le dernier geste

Malgré leur supériorité numérique, les hommes de Jorge Sampaoli n'enflamment pas le match pour autant et restent sérieux dans leur placement. L'Argentin ne veut prendre aucun risque pour gâcher cette belle fête avec le match nul, mais Konrad de la Fuente est à une action de devenir l'idole du Vélodrome. Sur une galette de Pol Lirola côté droit, l'ailier américain manque sa reprise au second poteau, lui qui était pourtant seul devant les cages (77ème). Dans les dix dernières minutes, c'est au tour de Kylian Mbappé de manquer une belle action francilienne. Lancé dans la profondeur par Messi, l'attaquant français est surpris par le retour incroyable de William Saliba, qui vient lui enlever une balle de but avec un tacle dans la surface ! La fête était belle au Stade Vélodrome malgré ce match nul, qui arrange bien les Parisiens. Largement en tête de la Ligue 1, les Rouge-et-Bleu ont tenu bon malgré l'exclusion d'Hakimi au début de la deuxième mi-temps. Côté Marseillais, il pourra y avoir quelques regrets malgré tout.

Pol Lirola, l'homme providentiel

Si il y a bien un joueur à retenir, c'est Pol Lirola. Dans son couloir droit, l'ailier marseillais a fait vivre un calvaire à Nuno Mendes par sa prise de la profondeur et sa qualité technique. L'Espagnol a touché 63 ballons et délivré deux passes clés sur la rencontre, en plus de ses 100% de dribbles réussis (5/5). Seul ombre au tableau pour lui, le hors-jeu sur le but de l'OM. Côté Parisien, Danilo a été très précieux. Surprise de Pochettino au coup d'envoi, le Portugais a été très précieux dans son rôle de sentinelle devant la défense : 65 ballons touchés, 92% de passes réussies, 2 interceptions et un placement toujours intéressant à la perte du ballon !

Photos Matchs : Marseille 0 - 0 Paris