LDC

Renversé par Man City, le PSG est mal embarqué pour la finale (résumé et notes)

Julien Castanheira
Paris chute face à Manchester City
Paris chute face à Manchester City

Manchester City a pris un bel avantage pour la finale de la Ligue des Champions avec sa victoire 2-1 face au PSG. Devant à la pause, les Parisiens ont sorti une grosse première mi-temps avant de sombrer en deuxième en encaissant deux buts.

Ligue des champions - Demi-finales

Paris
1 - 21 - 0 Manchester City
Marquinhos 15'
64' K. De Bruyne
71' R. Mahrez

Pour le Paris Saint-Germain, chaque match de Ligue des Champions cette saison est une occasion de prouver que le club a grandi. Souvent malheureux dans la compétition depuis l'arrivée des Qataris, les hommes de la capitale ont battu le mauvais sort l'été dernier en allant jusqu'en finale de la LDC, perdue finalement face au Bayern (0-1). Et forcément, après avoir goûté au sommet du football européen, Kylian Mbappé, Marquinhos, Neymar et tous les autres rêvent d'y retourner, dès cette saison. Si la phase de poule a été assez tumultueuse, la phase finale est, avant cette demi-finale aller, grandiose avec les éliminations du FC Barcelone et du Bayern Munich, le tenant du titre, en quart de finale.

45 premières minutes parfaites...

Et pour cette première manche face à Manchester City, les Parisiens ont continué dans leur standing élevé... en première mi-temps. Grâce à la tactique mise en place par Mauricio Pochettino, à savoir un 4-4-2 en phase défensive avec Di Maria, Gueye, Paredes et Verratti dans l'entrejeu, et un 3-4-3 avec Paredes à la première relance entre les deux centraux, les Franciliens ont coupé la relation entre le milieu adverse et les attaquants anglais. Et finalement, alors que l'on pensait que les Mancuniens allaient dicter la cadence, les champions de France font le job. Et l'ouverture du score précoce par Marquinhos permet à ses coéquipiers de gagner énormément en confiance ! Bon dans la conservation du ballon, dans la récupération, les petits espaces et surtout les sorties de balle, exceptées deux erreurs de Navas (32ème) et Paredes (42ème), le PSG sort 45 grosses premières minutes (9 tirs contre 4) tandis que Man City joue avec méfiance.

Avant une deuxième mi-temps cataclysmique

Mais finalement, en deuxième mi-temps, le vent change de sens et le PSG est asphyxié dès la reprise, à l'image de la première faute inutile de Bakker (47ème). Et sans aucune surprise, la deuxième mi-temps énorme de Kevin de Bruyne colle parfaitement à la montée en puissance des Citizen. Assez discret en première période, ou du moins pas assez précis dans le dernier geste, le délicieux droitier va clairement hausser son niveau de jeu dès ses premières foulées au retour des vestiaire. À la 48ème minute, il adresse un premier centre, repoussé par Kimpembe, mais il sonne le premier avertissement. Dans cette seconde période, seul Angel Di Maria reste à un excellent niveau côté parisien, tandis que toute l'équipe plonge piteusement. L'Argentin n'est d'ailleurs pas loin de s'offrir une nouvelle passe décisive sur un centre fort devant les cages pour Verratti, qui est finalement trop court (56ème).

La montée en puissance de Kevin de Bruyne

Tout bascule finalement à l'heure de jeu puisque Manchester City renverse totalement la rencontre en dix minutes. Sur un centre de Mahrez, repoussé de la tête par Kimpembe, Kevin de Bruyne tente une retournée en pleine surface juste au dessus des cages de Keylor Navas (61ème). Le Belge ajuste la mire et va faire mouche trois minutes plus tard, sur un système travaillé sur corner. Placé aux 25 mètres à gauche de la surface, il n’est pas attaqué et a tout le temps d’envoyer le ballon dans la boite. Personne ne touche finalement son centre plongeant et Navas est surpris en le voyant finir dans le petit filet opposé (64ème). Là, le PSG plonge encore un peu plus et Man City va continuer sa pression pour passer devant.

Si Pep Guardiola a trouvé les mots pour ajuster son XI à la mi-temps, Mauricio Pochettino semble impuissant sur son banc, à l'image de son équipe. L'Argentin ne procède à aucun ajustement et constate juste les dégâts : les fautes s'accumulent, les Parisiens ne ressortent plus les ballons, Neymar et surtout Mbappé sont inexistants... Et les Parisiens vont craquer encore une fois sur un coup de pied arrêté. À 20 mètres des cages plein axe, suite à une faute débile de Gueye sur Foden, Mahrez envoie un coup franc en plein dans le mur, qui est transpercé, et Navas ne peut que constater les dégâts. Au ralenti, Kimpembe et Paredes s'écartent et laissent donc la place parfaite pour le ballon de l'Algérien (71ème).

Étouffé, le PSG se saborde

La tête basse, Paris va poursuivre sa descente aux enfers au Parc des Princes en prenant un carton rouge, comme souvent lorsque les matchs tournent mal. Idrissa Gueye abandonne ses coéquipiers dans le dernier quart d'heure suite à une semelle sur la cheville de Gundogan (77ème) ! Signe que le PSG est passé au travers de sa deuxième mi-temps, les Parisiens n'ont cadré aucun tir depuis la 28ème minute.... Alors qu'ils avaient le match en main à la mi-temps, les Rouge-et-Bleu ont été sanctionnés de leurs erreurs face à des Citizen réalistes, à l'inverse des Barcelonais en huitième ou des Bavarois en quart.

Le plus rageant pour les Parisiens est, sans doute, le fait d'encaisser deux buts évitables sur des coups de pied arrêtés, surtout le second... Physiquement, les hommes de Pochettino ont encaissé le coup face au rythme élevé des Anglais et leur pression beaucoup plus intense au fil des minutes. Au final, les Citizen ont joué dans un fauteuil dans le second acte : 66% de possession, 7 tirs, 4 cadrés. Paris a simplement et purement été étouffé... Avec cette défaite 1-2 à domicile, le PSG va devoir sortir un match parfait mardi prochain, à l'Etihad Stadium, pour atteindre une nouvelle finale de Ligue des Champions. Mais clairement, Paris est mal embarqué.