LDC

Manchester City - PSG : Les notes détaillées des Parisiens

Commentaire(s)
Le Paris Saint-Germain s'est encore incliné face à Manchester City (2-0), ce mardi soir en LDC.
Le Paris Saint-Germain s'est encore incliné face à Manchester City (2-0), ce mardi soir en LDC.

Ce mardi soir, lors des demi-finales retour de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain a encore chuté face à Manchester City (2-0, résumé et notes). La rédaction de MadeInFOOT s'est arrêtée sur les prestations individuelles des vingt-deux titulaires de ce second acte entre Citizens et Parisiens.

Ligue des champions - Demi-finales

Manchester City
2 - 01 - 0 Paris
R. Mahrez 11'
R. Mahrez 63'

LES NOTES DÉTAILLÉES DE MANCHESTER CITY

Ederson (5) : Dans son but, le portier brésilien a passé une soirée relativement tranquille. Battu sur une tête lobée de Marquinhos, il a été sauvé par sa barre transversale (17ème). Il a également plus que frissonné sur une frappe enroulée du plat du pied gauche signée Angel Di Maria (19ème), qui a chatouillé son montant. Une frappe rendue possible après une interception de l'Argentin sur Bernardo Silva, servi sur une relance courte... de son gardien.

Kyle Walker (6) : Dans son couloir droit, le latéral anglais a rendu une copie solide. Sur le plan défensif, il a fait, et bien fait le boulot (3 dégagements, 3 interceptions, 6 tacles, 10 duels gagnés). Offensivement, il a été moins en vue que son coéquipier du flanc gauche mais a quand même été intéressant sur ses incursions (1 passe clé).

John Stones (5) : Associé au roc Ruben Dias, il a connu plus de difficultés que son partenaire de la charnière centrale. Battu dans les airs par Marquinhos (17ème), il s'est ensuite ressaisi pour monter en puissance au fil des minutes. Solide (4 dégagements, 2 tirs bloqués, 1 interception), malgré tout.

Ruben Dias (8) : Le défenseur central portugais a délivré une prestation XXL face au PSG. Solide comme un roc, il n'a rien laissé passer (3 dégagements, 1 interception), et a tout contré (3 tirs contrés), parfois de manière peu conventionnelle.

Oleksandr Zinchenko (7) : Sanctionné d'un penalty pour une déviation de l'épaule (7ème), finalement et logiquement annulé après intervention de la VAR, le latéral ukrainien a livré un vrai bon match dans son couloir gauche. Auteur d'un appel parfait dans le dos d'Alessandro Florenzi sur l'action qui amène l'ouverture du score (11ème), il n'a pas raté grand chose avec le cuir (95% de passes réussies, 1 passe clé) et a plutôt très bien défendu (2 dégagements, 1 tir bloqué, 1 interception, 4 tacles). Averti après une altercation avec Leandro Paredes (72ème).

Bernardo Silva (6) : L'ancien joueur de l'AS Monaco a connu une rencontre contrastée. Sous pression sur une relance courte d'Ederson, il aurait pu coûter l'égalisation à son équipe (19ème). Après ce petit frisson, il a su se remettre dedans. Des dribbles réussis, peu de déchets avec le cuir, le Lusitanien a fluidifié le jeu des siens. Remplacé en fin de partie par Raheem Sterling (82ème).

Fernandinho (6) : Titularisé à la place de Rodri, le Brésilien a été utile dans l'entrejeu. Auteur de deux fautes non sanctionnées en début de match, il a mis de l'impact physique mais est apparu emprunté en premier acte, étant parfois dépassé sur les offensives parisiennes. Après la pause, il s'est repris et s'est avéré précieux. Très présent à la récupération, il a finalement apporté de la sérénité à son équipe et s'est montré roublard en provoquant le mauvais geste et l'expulsion d'Angel Di Maria (69ème). Un pari plutôt payant de Pep Guardiola.

Ilkay Gündogan (5) : Un match moyen pour le milieu de terrain allemand de Manchester City. Parfois esseulé sur le plan défensif, il a tenté de colmater les brèches avec un travail plutôt intéressant à la récupération. Dans l'utilisation du ballon, il est monté en puissance au fil du temps pour retrouver de sa superbe lors du second acte.

Ryad Mahrez (7) : Décisif à l'aller, l'international algérien a remis le couvert, et même plus que ça, lors de cet acte II. Incisif, il a marqué un beau doublé (4 tirs au total, 3 cadrés, 1 bloqué). Sur l'ouverture du score, il a placé une frappe du droit à ras de terre entre les jambes de Keylor Navas (11ème). Sur la réalisation du break, il a converti, du plat du pied gauche, une offrande de Phil Foden (63ème). Ses statistiques attestent de son match impressionnant, aussi bien offensivement (5 dribbles réussis, 2 passes clés) que dans le repli défensif (2 dégagements, 1 tir bloqué, 3 interceptions).

Kevin De Bruyne (6) : Aligné dans un rôle de faux numéro 9, le capitaine de Manchester City a eu du mal dans l'impact physique, mais pas avec le cuir. Souvent cherché et trouvé par ses coéquipiers, l'international belge a été très propre dans ses passes. Impliqué sur l'action de l'ouverture du score de Riyad Mahrez avec une frappe déviée par Alessandro Florenzi (11ème), il a également bien joué le coup sur l'action du break (63ème). Sérieux à défaut d'être génial, l'ancien joueur du VfL Wolfsburg, averti pour une faute sur Leandro Paredes (74ème), a été remplacé en fin de match par Gabriel Jesus (81ème).

Phil Foden (7) : Attention, pur talent ! L'international anglais a rendu la vie dure à ses adversaires directs. Il est très, très dur de lui subtiliser le cuir tant il est à l'aise avec la sphère. Dans son couloir gauche, mais pas que, il a très souvent cassé les lignes. Il a offert le but du break à Riyad Mahrez (63ème) et aurait même mérité de trouver les chemins des filets pour donner encore un peu plus d'éclat à une prestation d'ensemble vraiment très intéressante. Remplacé par Sergi Agüero en fin de match (85ème).

LES NOTES DÉTAILLÉES DU PSG

Keylor Navas (4) : En manque de réussite sur l'ouverture du score de Riyad Mahrez, qui lui file entre les jambes (11ème), le gardien costaricien a ensuite empêché le Fennec de doubler la mise avant la pause en repoussant sa frappe puissante du droit au sol (45ème+2). Au retour des vestiaires, il a sauvé son équipe en remportant ses deux duels face à Phil Foden (54ème, 55ème) mais n'a rien pu faire sur le deuxième but, encore une fois délaissé par sa défense (63ème). Sauvé par la base de son poteau droit sur une frappe rasante du gauche de Phil Foden (77ème), il s'est ensuite interposé devant une nouvelle tentative du gauche du remuant ailier anglais (80ème).

Alessandro Florenzi (1) : Dans son couloir droit, le latéral transalpin a connu une soirée tout simplement cauchemardesque. Il a joué à l'envers et n'a rien réussi, ou presque. Pris dans son dos sur l'action de l'ouverture du score, il a également contré la frappe de Kevin De Bruyne sur Riyad Mahrez, qui a ensuite conclu (11ème). Sur la suite du match, il a été inexistant sur le plan offensif et n'a pas fait mieux sur le plan défensif en étant à nouveau coupable sur le second but. D'abord en perdant le ballon, puis en étant en retard dans son retour sur Phil Foden (63ème). Catastrophique, il a été remplacé à la 74ème minute par Colin Dagba.

Marquinhos (6) : En bon capitaine, il a tout fait pour montrer l'exemple. Toujours présent et impeccable dans le combat (9 duels gagnés sur 9, 1 tir bloqué), le défenseur central a qui plus est été intéressant dans ses relances. Offensivement, le Brésilien a encore été tout proche de faire la différence mais sa tête lobée est malheureusement venue heurter la transversale d'Ederson (17ème). Malchanceux, mais irréprochable.

Presnel Kimpembe (5) : L'axial tricolore a rendu une copie plutôt moyenne. Sur l'action de l'ouverture du score, l'international français s'est d'abord montré trop passif et attentiste dans son duel avec Riyad Mahrez. Par la suite, il n'a pas démérité mais a encore été peu inspiré sur l'action du break. Averti pour une grosse faute sur Gabriel Jesus en fin de match (87ème), il a été moins impérial que lors de ses dernières sorties continentales.

Abdou Diallo (4) : Préféré à Mitchel Bakker et Layvin Kurzawa, le défenseur central a été en difficulté dans son couloir gauche. En retard dans son repli sur les deux buts de Riyad Mahrez, il n'a pas été plus en réussite sur le plan offensif. Sur ses quatre centres, seul un s'est avéré vraiment menaçant. Remplacé à la 81ème minute par Mitchel Bakker.

Ander Herrera (3) : Titularisé dans l'entrejeu en l'absence d'Idrissa Gueye, suspendu, le milieu de terrain espagnol a rendu une copie assez insipide face aux Citizens. S'il a réussi à se positionner entre les lignes, l'ancien joueur de Manchester United n'a pas apporté grand chose à son équipe et a été averti pour un très léger coup de coude sur Bernardo Silva (22ème). Menaçant sur une frappe du gauche en fin de première mi-temps (36ème), il n'a pas vraiment justifié la confiance de Mauro Pochettino et a été remplacé peu après l'heure de jeu par Julian Draxler (61ème).

Leandro Paredes (4) : Intéressant balle au pied en première mi-temps, il a su parfois casser les lignes par des passes précises et bien senties. Malgré un second acte moins abouti, au cours duquel il a été parfois à la limite, il a été globalement été précieux (95% de passes réussies) avant d'être remplacé par Danilo Pereira (75ème).

Angel Di Maria (3) : Une prestation en demi-teinte pour El Fideo. Comme à l'aller au Parc des Princes, il a été l'un des meilleurs joueurs du Paris Saint-Germain et n'a vraiment pas ménagé ses efforts, défensifs comme offensifs. Il aurait d'ailleurs mérité d'égaliser sur sa belle frappe enroulée du pied gauche, à la suite d'un bon pressing sur Bernardo Silva, qui a chatouillé le montant d'Ederson (19ème). Longtemps exemplaire dans son attitude et dans le combat malgré du déchet, il a perdu son sang-froid avec un mauvais geste sur Fernandinho et a été expulsé (69ème). Un geste difficile à pardonner, qui plombe sa rencontre.

Marco Verratti (6) : Absent à l'aller, le Transalpin est à créditer d'une prestation intéressante. À l'aise avec le cuir, il a été impressionnant dans ses sorties de balle et a toujours fluidifié le jeu de son équipe. Très sollicité (111 ballons touchés), il a fait bon usage du ballon (93% de passes réussies, 2 passes clés, 5 dribbles réussis sur 5) et a régalé entre les lignes avec son positionnement assez libre. Frustré, il a été averti en fin de rencontre (71ème) mais l'Italien n'a vraiment pas grand chose à se reprocher.

Neymar (3) : Il était attendu au tournant après ses propos forts d'avant-match. Force est de constater que l'attaquant brésilien n'a pas vraiment brillé sur la pelouse de l'Etihad Stadium. Il a trop souvent foncé tête baissée et s'est empalé sur la solide charnière centrale des Citizens. Coupable de mauvais choix à répétition, il a donné la mauvaise impression de forcer pour faire la différence individuellement. Une prestation décevante pour l'Auriverde.

Mauro Icardi (2) : Préféré à Moise Kean en pointe de l'attaque parisienne, l'Argentin a traversé le premier acte tel un fantôme. Il n'y a, malheureusement, pas eu de mieux après la pause (16 ballons touchés au total). Sans aucune influence sur le jeu de son équipe, qui ne l'a pas vraiment aidé non plus, il a été remplacé par le Transalpin peu après l'heure de jeu (62ème).