LDC

Le PSG souffre mais obtient sa place en quart de finale (résumé et notes de PSG-Barça)

Commentaire(s)
Keylor Navas a sauvé Paris
Keylor Navas a sauvé Paris

Dans la souffrance, le PSG a concédé le match nul face au FC Barcelone (1-1) mais se qualifie pour les quarts de finale de la LDC. Les Parisiens, passés complètement à travers, peuvent remercier Keylor Navas !

Ligue des champions - Huitièmes de finale

Paris
1 - 11 - 1 FC Barcelone
K. Mbappe Lottin 31'
37' L. Messi

Ces dernières années, le bateau parisien a souvent coulé face à la pression et les obstacles, encore plus en Ligue des Champions. Après avoir abimé la coque du navire de plein fouet en 2017 avec la remontada, les hommes de la capitale ont mis du temps avant de sortir la tête de l'eau en raison d'autres tempêtes, notamment celle de Manchester United (2019). Ce soir, avec un vrai commandant de bord nommé Keylor Navas, le PSG a enfin survécu à son voyage en mer, malgré les intempéries de la rencontre, et peut enfin espérer poser les pieds sur la terre ferme, tout en oubliant toutes les difficultés traversées ces dernières années. Le traumatisme de la remontada est désormais derrière les Parisiens, même si la rencontre ne restera pas dans les livres de voyage, loin de là...

Avant d'accueillir le Barça ce soir, le PSG avait pourtant une belle avance puisque les Catalans avaient quatre buts de retard à rattraper pour se qualifier. Et pourtant, dès les premières minutes, le PSG va retomber dans ses travers et faire peur à de nombreux supporters... Beaucoup moins tranchants qu'à l'aller, les Rouge-et-Bleu sont absents des débats en début de rencontre et laissent les Barcelonais dicter le jeu. Clairement, cette tactique ne rend pas service aux latéraux parisiens, Layvin Kurzawa en tête, qui vont encaisser vagues sur vagues durant toute la rencontre. Le latéral gauche va d'ailleurs écoper d'un carton jaune dès la 7ème minute après une intervention en retard sur Ousmane Dembélé. Clairement pas dans son match, l'ex-Monégasque va subir les débordements du jeune Sergiño Dest, bien différent de celui vu au Camp Nou. Lionel Messi lance d'ailleurs le premier avertissement dès la 9ème minute, avec un coup-franc juste au-dessus des cages de Keylor Navas.

Kylian Mbappé ouvre le score

Le Costaricain a eu énormément de travail à effectuer et a apporté toute son expérience et son savoir-faire, lui qui a remporté trois Ligue des Champions avec le Real Madrid. Il s'interpose d'abord devant Ousmane Dembélé (11ème, 18ème) avant de sortir une parade monstrueuse face à Dest (23ème). La frappe du latéral, en angle fermé, est repoussée par le portier sur sa propre barre transversale. Dominés, les Parisiens vont toutefois profiter d'une erreur de Lenglet à la demi-heure de jeu pour ouvrir la marque, contre le cours du jeu. Sur un centre anodin, capté par ter Stegen, le défenseur du Barça marche sur le talon de Mauro Icardi, qui s'écroule. Après intervention de l'arbitrage vidéo, le pénalty est désigné et Kylian Mbappé ne tremble pas pour propulser le cuir en lucarne. L'attaquant français est récompensé de ses efforts et de ses nombreuses courses vers l'avant pour soulager son bloc, lors des quelques percées parisiennes (26% de possession en 1ère mi-temps).

Malgré ce but encaissé, Barcelone ne doute pas et continue sa marche en avant. Ronald Koeman procède tout de même à un ajustement en sortant Mingueza, averti et à la limite du rouge sur Mbappé, pour Junior Firpo. Mais ce changement n'influence clairement pas le bijou de Lionel Messi, qui s'est créé tout seul une action fantastique à la 37ème minute. Trouvée à 30 mètres des cages parisiennes, la Pulga n'est pas attaquée et lâche une lourde frappe coup de pied qui surprend Navas. L'effet trompe le portier parisien, qui ne peut pas faire grand chose si ce n'est admirer le ballon dans la lucarne (37ème).

San Keylor sauve Paris

Juste avant la pause, le Barça a même l'occasion de virer en tête à la suite d'un pénalty sifflé en faveur d'Antoine Griezmann, touché au pied par Layvin Kurzawa. Le latéral gauche, passé en travers de sa mi-temps, offre une occasion en or à Lionel Messi de signer un doublé et de frapper un grand coup juste avant la pause. Mais si les Parisiens manquent de mental, Keylor Navas prouve le contraire et détend sa jambe sur le pénalty pour le renvoyer sur sa barre transversale ! (45+1ème).

Au retour des vestiaires, rien ne change du côté du PSG. Comme en première mi-temps, les déplacements d'Ousmane Dembélé entre les lignes gênent la défense, Busquets est dans un fauteuil et Lionel Messi est toujours aussi menaçant. Pochettino semble d'ailleurs complètement dépassé par les évènements. Mais à l'heure de jeu, une action chaude dans la défense parisienne représente l'un des tournants du match. Servi plein axe par Jordi Alba, Lionel Messi s'apprête à tenter sa chance mais un retour salvateur de Marquinhos l'empêche d'armer. Presnel Kimpembe est aussi présent pour dissuader le gaucher, qui rate finalement sa tentative (61ème).

Fluctuat nec mergitur

Dans les vingt dernières minutes, l'atmosphère devient irrespirable côté parisien. Les onze joueurs évoluent dans leur moitié de terrain et souffrent face aux tornades barcelonaises. À la 69ème minute, Navas repousse d'ailleurs une tête de Sergio Busquets sur sa ligne ! Si les Parisiens ont eu des défaillances au niveau du mental par le passé, le Costaricain sort un match de patron (9 arrêts) et évite que le bateau PSG tangue encore une fois. Car au niveau des statistiques, les Parisiens ont énormément souffert : 21 tirs et 73% de possession pour le Barça contre 7 frappes pour le PSG. Baptisé San Keylor du côté de Madrid, après ses multiples prestations de grande classe, le portier peut désormais profiter du surnom en français Saint Keylor...

Cette fois, la devise de la ville de Paris "Fluctuat nec mergitur" a été honorée par les Parisiens, encore plus avec la souffrance autour de cette rencontre : "Il est battu par les flots, mais ne sombre pas". Paris n'a pas sombré et a désormais un nouveau cap en vue avec ces quarts de finale de Ligue des Champions !

Photos Matchs : PSG 1 - 1 Barcelone