L1

Classique PSG-OM : les notes détaillées des Parisiens

Commentaire(s)
Les notes détaillées de PSG - OM.
Les notes détaillées de PSG - OM.

Retrouvez les notes détaillées des joueurs parisiens et marseillais après le Classique remporté largement par le Paris SG dimanche soir.

Le 98ème Classique entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille restera longtemps dans les mémoires. Dans son antre, le PSG a détruit son rival (4-0, résumé et notes) lors de la 11ème journée de Ligue 1. Côté parisien, Mbappé et Icardi ont brillé en inscrivant chacun un doublé. Au milieu, Verratti était partout. Dans les rangs olympiens, Caleta-Car était bien seul en défense et Mandanda a évité une défaite plus lourde.

LES NOTES DES PARISIENS

  • Navas (5) : très peu sollicité, le gardien costaricien n'a quasiment rien eu à faire puisque les meilleures opportunités marseillaises n'ont pas été cadrées. Une soirée tranquille pour lui.
  • Dagba (5) : de retour à la compétition pour ce Classique, le jeune latéral n'a pas énormément eu d'influence dans cette partie. Pas vraiment mis en danger défensivement, il ne s'est pas énormément porté vers l'attaque. Il s'est contenté de jouer simple avec ses coéquipiers (88% de passes réussies) pour son match de reprise.
  • Thiago Silva (6) : comme le reste de ses compères en défense, c'est principalement dans la participation au jeu que le capitaine parisien est noté ce soir. Avec 2 dégagements, 3 tirs bloqués et 1 interception, il a fait le travail défensivement. Il a ensuite été propre dans un rôle de premier relançeur avec 93% de passes réussies.
  • Kimpembe (6) : bilan globalement similaire à celui du Brésilien pour le Français. Solide sur le peu qu'il a eu à faire défensivement (6 dégagements, 1 interception), il a surtout été impérial dans les duels (3 duels au sol gagnés sur 3, 1 dual aérien remporté sur 2). Il affiche également 91% de passes réussies.
  • Bernat (5) : un match discret pour l'Espagnol qui a un peu plus pris son couloir par rapport à Dagba, sans pour autant créer de réelles différences. Avec 5 duels gagnés sur 10, 13 pertes de balles mais également 4 dégagements et 5 tacles, il a, à l'image de ses stats, réalisé un match moyen.
  • Verratti (8) : nouvelle prestation XXL pour Petit Hibou. Auteur de 2 passes clefs, 91% de passes réussies, 1 grosse occasion créée et 18 duels disputés (8 remportés), il a été la plaque tournante de son équipe, le dépositaire du jeu (117 ballons touchés). Il a parfaitement assuré le relais entre ses défenseurs et ses attaquants.
  • Marquinhos (6) : en raison de l'activité de Verratti, il a été plus discret dans l'entre-jeu. S'il a été propre dans ses transmissions (93% de passes réussies), il a souffert dans les duels (1 duel remporté sur 7).
  • Herrera (5) : habitué à être un régulateur de jeu pour son équipe, l'Espagnol n'a pas réellement influé sur ce match. Comme écrit plus haut, c'est Marco Verratti qui s'est chargé de faire tourner le ballon ce soir.
  • Di Maria (8) : homme fort du début de saison, l'Argentin a de nouveau brillé. Pour ce Classique, il a ajouté 3 passes décisives à son compteur, a délivré 6 passes clefs et donné 2 longs ballons avec réussite. El Fideo est sur un nuage.
  • Icardi (8) : pour son premier Classique, il s'est montré à la hauteur de l'événement en inscrivant un doublé, qui plus est les deux premiers buts du match. S'il n'a pas touché énormément de ballons, il a de nouveau montré qu'il était un tueur face aux cages adverses. Quelle efficacité !
  • Mbappé (8) : un doublé face à Nice, un triplé face à Bruges puis un doublé pour le Classique. C'est le tarif avec Mbappé depuis son retour de blessure. Il a parfaitement profité des espaces laissés par les Olympiens pour faire parler sa vitesse.

LES NOTES DES MARSEILLAIS

  • Mandanda (6) : s'il prend 4 buts ce soir, le gardien marseillais a tout de même été au niveau et a réalisé des arrêts de grande classe, à l'image de son duel remporté face à Icardi en première mi-temps. Pas aidé par sa défense, il a évité à son équipe une défaite bien plus lourde.
  • Sarr (3) : avec 22 pertes de balle, Sarr a connu une soirée difficile dans la capitale. Fautif sur le premier but de Mbappé pour ne pas s'être aligné correctement, il a souffert défensivement et ses quelques centres ont été trop imprécis (1 centre réussi sur 5 tentés).
  • Kamara (3) : le minot est passé au travers face au PSG. Il a étonnamment laissé filer le ballon derrière lui sur l'ouverture du score d'Icardi et s'est montré à la peine face à la vitesse de Mbappé.
  • Caleta-Car (5) : avec 3 dégagements, 1 interception et 3 tacles, le Croate a été le seul défenseur olympien à sortir du lot. S'il a été mis en difficulté par les espaces laissés dans le dos de ses latéraux, il a néanmoins réalisé quelques bonnes interventions.
  • Sakai (4) : placé dans le couloir gauche à la place d'Amavi, le Japonais a encore montré qu'il n'était pas des plus à l'aise de ce côté-ci. Durant toute la première période, il a fait preuve d'impuissance face aux assauts de Di Maria. Son retour dans le couloir droit en seconde période lui a fait du bien.
  • Lopez (4) : en raison du positionnement très haut du bloc olympien afin d'essayer de presser les Parisiens, Lopez a été peu en vue puisque le PSG a joué rapidement vers l'avant et a misé sur la vitesse de ses offensives. Résultat, le jeu s'est essentiellement déroulé dans son dos.
  • Strootman (4) : même constat que pour Lopez. Le Néerlandais n'a pas beaucoup touché le ballon et n'a pas eu le temps d'aller au duel puisque le milieu parisien lançait rapidement ses attaquants en profondeur.
  • Rongier (3) : l'ancien nantais a perdu beaucoup de ballons (13) dans des zones à risque au Parc. Dominé dans l'intensité mise par Verratti, il a souvent joué trop haut.
  • Germain (5) : à l'image de sa grosse occasion en début rencontre, l'attaquant marseillais a été le joueur offensif le plus dangereux côté olympien. Dans l'envie également, il a été l'un des plus en vue pour son équipe.
  • Benedetto (3) : comme son compatriote Mauro Icardi, l'attaquant argentin vivait son premier Classique. En revanche, il a eu un destin totalement opposé à celui du parisien puisqu'il a été transparent. Imprécis dans ses rares ballons touchés, il a été parfaitement muselé par la défense.
  • Payet (5) : après quatre matchs de suspension, le Réunionnais faisait son retour dans le onze. Avec 86% de passes réussies, des coups de pied arrêtés bien frappés et 11 duels gagnés sur 16, il a tenté de montrer la voie à ses coéquipiers, mais il était bien trop seul à exister balle au pied.
  • Amavi (5) : entré à la pause en remplacement de Lopez, il a livré une prestation sobre. Suite au recul du PSG lors du deuxième acte, il n'a pas été mis en difficulté défensivement, sans pour autant apporter un plus dans l'animation offensive marseillaise. On notera sa bonne intervention devant Icardi sur un centre de Bernat.