L1

Les tops de la 23ème journée

Commentaire(s)
Encore décisif, dimanche, face à l'OL, Subasic en est désormais à 791 minutes d'invincibilité
Encore décisif, dimanche, face à l'OL, Subasic en est désormais à 791 minutes d'invincibilité

Après chaque journée de Ligue 1, MadeInFOOT.com vous propose son top/flop, regroupant les actions qui ont satisfait ou déçu la rédaction. Premier acte avec les tops de cette 23ème journée du championnat de France.

Les tops :

Caen voit triple

"J'ai toujours dit que j'avais des bons joueurs, certains qui découvrent la Ligue 1, d'autres avec de l'expérience. Aujourd'hui ils sont mieux dans leur tête, ils sont plus en confiance et quelques fois, on est capables de montrer qu'on a un petit peu de talent." S'il ne veut pas s'enflammer, Patrice Garande savoure ce nouveau succès, ce dimanche, devant Saint-Etienne (1-0). Avec trois victoires consécutives, une première depuis plus de six ans, les Normands s'extirpent de la zone de relégation. Un scénario qui paraissait bien improbable il y a encore trois semaines. "On va prendre un peu de recul face à tout ça. On sait que tout peut très vite basculer", a ajouté Garande. Face à Toulouse, un concurrent direct au maintien, les Caennais auront l'occasion de confirmer ce renouveau, samedi soir, sur leur pelouse de Michel-d'Ornano.

Subasic, la muraille du Rocher

791 minutes. Plus de huit matchs sans encaisser le moindre but. Encore une fois décisif, ce dimanche, face à l'Olympique Lyonnais (0-0), Danijel Subasic symbolise actuellement la solidité de l'AS Monaco. Outre des frappes lointaines de Gourcuff et Tolisso, le portier croate s'est aussi imposé devant Fékir. Un duel remporté pour garder son invincibilité. Quid du record du championnat de France? "Je le connais, c'est Gaétan Huard en 1992. C'est 1176 minutes, je crois. On me l'a dit. Mais je n'y pense pas", a assuré le principal intéressé. Dans son sillage, le club de la Principauté n'a plus connu la défaite depuis plus de deux mois. Seul bémol, ce match nul et vierge concédé face au leader lyonnais maintient l'ASM à distance respectable du podium. A 7 points de l'OM et du PSG, deuxième et troisième, les coéquipiers de Jérémy Toulalan restent distancés.

Pour Paris, un coup d'éclat suffit

Il a suffit d'une action, d'un seul mouvement collectif pour faire la différence. Ce vendredi, le Paris Saint-Germain a assuré un service minimum pour venir à bout de Rennes sur la pelouse du Parc des Princes (1-0). Peu avant la demi-heure de jeu, Zlatan Ibrahimovic a lancé l'action qui a fait basculer cette rencontre. Servi dans la surface bretonne, Rabiot a astucieusement trouvé Pastore qui a remisé pour Lavezzi. Face à Costil, l'Argentin a ouvert la marque d'une frappe du pied gauche venue se loger sous la barre. Une action en une touche de balle, comme pour symboliser la force collective du PSG. Sauf qu'elle n'a été qu'un intermède au coeur d'une prestation encore une fois poussive de la part des hommes de Laurent Blanc. Mais ce nouveau succès leur permet aussi et surtout de revenir à deux points du leader lyonnais avant de se rendre à Gerland, dimanche prochain, lors du choc de la 24ème journée.