Equipe de France

La grosse mise au point de Kylian Mbappé sur son embrouille avec Olivier Giroud

Julien Castanheira

Juste une mise au point. Ce dimanche, Kylian Mbappé s'est transformé en Jakie Quartz pour mettre à plat sa petite embrouille avec Olivier Giroud cette semaine.

Présent en conférence de presse ce dimanche, à 48 heures du début de l'Euro pour l'équipe de France, Kylian Mbappé a pris la parole. Le Français a notamment évoqué les tensions avec Olivier Giroud, qui sont apparues après le match face à la Bulgarie. Mbappé est notamment revenu sur son envie de prendre la parole jeudi face aux médias. "Impatient de venir nous voir ? Je voulais venir jeudi mais aujourd'hui je ne voulais pas. Je voulais venir jeudi pour m'expliquer, on a discuté avec le coach et ce n'était pas le meilleur moment. Il a décidé que le meilleur moment c'était aujourd'hui, j'obéis et je suis venu".

"J'étais affecté par ça"

Plutôt agacé par tout cet épisode, le numéro 10 des Bleus explique qu'il a discuté avec Olivier Giroud. "On en a parlé, on a discuté à propos de ça. On en a beaucoup parlé peut-être car il n'y avait pas d'autres choses à dire. Sur le terrain, ça se passait bien. Tout le monde sait ce qu'il s'est passé, j'étais affecté par ça mais on ne va pas en faire toute une histoire. On est là pour représenter l'équipe de France. Ce n'est pas des petites broutilles qui vont venir gêner ça. On est tous concentré sur le même objectif, moi comme lui".

Mbappé a aussi précisé pourquoi il a été affecté par les critiques. "Je vais expliquer. Ce n'est pas ce qu'il a dit, ce qu'il a dit ça ne me dérange pas. Il exprime un sentiment quand il parle. Je suis attaquant, j'ai eu ce sentiment 365 fois dans un match. C'est plus de le sortir publiquement. Je l'ai vu dans le vestiaire, je le félicite pour ses buts, il ne me dit rien et je l'apprends dans la presse. Ce qu'il a dit ne me dérange pas, il a un record en vue, c'est un attaquant, il veut marquer des buts. J'aurais préféré qu'il vienne et qu'il soit même plus virulent dans le vestiaire. Dans le vestiaire, si j'ai quelque chose à dire je vais le dire, et ça reste dans le vestiaire. Ce sont des petites broutilles, je n'ai pas envie que ces petites broutilles viennent perturber l'équipe. On n'a pas besoin de se mettre des bâtons dans les rues" lâche Mbappé avant d'ajouter plus tard. "C'était un peu tendu, mais le plus important c'est d'en discuter, mettre les choses au clair, à plat. Le plus important reste le groupe, l'Euro. Ce petit micro-épisode est venu perturber le fait qu'on est là pour l'Euro."