CDF

Porté par Verratti et Mbappé, le PSG terrasse le Stade Brestois 29 (analyse et notes)

Commentaire(s)
Le Paris Saint-Germain a dominé le Stade Brestois 29 (0-3), ce samedi soir en Coupe de France.
Le Paris Saint-Germain a dominé le Stade Brestois 29 (0-3), ce samedi soir en Coupe de France.

Maître de son sujet, le Paris Saint-Germain a logiquement pris le meilleur sur le Stade Brestois 29 (0-3), ce samedi soir, lors des 16èmes de finale de la Coupe de France. Kylian Mbappé (9ème, 73ème) et Pablo Sarabia (44ème) ont marqué pour les Rouge-et-Bleu, tenants du titre de la compétition.

Coupe de France - 16èmes de finales

Brest
0 - 30 - 2 Paris
9' K. Mbappe Lottin
44' Pablo Sarabia
73' K. Mbappe Lottin

LE FAIT DU MATCH

Discipliné et inspiré, ce PSG ! Malgré une formation remaniée, et à seulement quatre jours d'un rendez-vous capital pour la suite de sa saison continentale, le club francilien a fait une très belle impression dans le Finistère. Les joueurs alignés par Mauricio Pochettino ont fait et très bien fait le travail, se montrant sérieux, appliqués et efficaces dans les deux surfaces.

LES BUTS

0-1 (9ème) : Le PSG prend la tête ! Face à Marco Verratti, Bandiougou Fadiga perd le ballon dans le rond central. Kylian Mbappé, décalé par l'Italien, se saisit du cuir et accélère. Arrivé proche de la surface bretonne, l'attaquant des Rouge-et-Bleu fixe parfaitement Jean-Kevin Duverne puis déclenche une frappe surpuissante du pied gauche. Le cuir va se loger dans la lucarne droite de Sébastien Cibois, impuissant.

0-2 (44ème) : Paris fait le break avant la pause ! Sur un nouveau ballon perdu par les Brestois, Julian Draxler lance le contre en percutant dans l'axe du terrain. Après avoir atteint la surface, le milieu de terrain allemand réalise un magnifique numéro individuel face à Jean-Kevin Duverne et parvient à décaler du bout du pied sur Pablo Sarabia, à sa droite. Sans contrôle, du plat du pied gauche, l'ailier espagnol envoie alors le cuir dans le petit filet de Sébastien Cibois, battu sur sa gauche.

0-3 (73ème) : Paris met fin au suspense ! Trouvé dans le couloir droit, Angel Di Maria travaille face à son adversaire direct avant de renverser le jeu. D'une belle passe du pied gauche, l'Argentin trouve Marco Verratti dans la surface brestoise, au second poteau. Dans une position difficile, le milieu de terrain italien parvient à contrôler de la poitrine, avant de se ramener le cuir du pied droit et d'enchaîner par un centre parfait du pied gauche. De près, Kylian Mbappé place alors sa poitrine en opposition et pousse le ballon au fond des filets de Sébastien Cibois, trompé sur sa droite.

L'HOMME DU MATCH

Marco Verratti (PSG). Sur le billard du Stade Francis-Le Blé, le milieu de terrain italien, capitaine d'un soir, a été tout simplement énorme. Auteur de deux passes décisives, il n'a quasiment rien raté (93 ballons touchés, 92% de passes réussies) et a été le maître à jouer de son équipe (4 passes clés, 2 grosses occasions créées, 1 dribble réussi, 9 duels remportés). Le Stade Brestois a tout tenté pour essayer de le contenir (7 tacles reçus), en vain. "Petit Hibou", qui aurait pu engranger une troisième passe décisive si le poteau n'avait pas repoussé la tentative de Kylian Mbappé (35ème), voire même une quatrième si la demi-volée du droit de Leandro Paredes avait attrapé le cadre (55ème), a totalement régné sur cette rencontre, qu'il a quittée à la 74ème minute, remplacé par Rafinha.

LES NOTES

SB29 : Cibois (4) - Pierre-Gabriel (4), Duverne (Cap.) (3), Brassier (4,5), Baal (5) - Belkebla (5), Fadiga (4,5) - Philippoteaux (4,5), Faivre (5,5), Le Douaron (4,5) - Cardona (5).

PSG : Rico (7) - Kehrer (4,5) puis Pembélé (5), Danilo (6), Diallo (7), Bakker (6,5) - Herrera (6), Verratti (Cap.) (8), Paredes (5,5) - Sarabia (7), Mbappé (8), Draxler (7).

LES CONSÉQUENCES

Plutôt séduisants dans le jeu, les hommes d'Olivier Dall'Oglio concèdent au final un lourd revers, qui peut s'expliquer par leurs trop nombreux ballons perdus et leur manque d'efficacité dans le dernier geste. L'aventure des Brestois, incapables de battre le Paris Saint-Germain depuis 1985, s'arrête donc logiquement au stade des seizièmes de finale de la compétition.

À quatre jours de l'acte II contre le FC Barcelone en Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain s'est offert une soirée presque parfaite à Brest. Sûr de sa force, le club de la capital a remporté une victoire convaincante face à une équipe joueuse tout en évitant les blessures. Sergio Rico a aussi brillé, permettant aux Rouge-et-Bleu de conserver leur cage inviolée dans le temps fort brestois en sortant trois arrêts de grande classe (57ème, 58ème, 60ème). Tenant du titre et recordman des victoires dans la compétition (13 titres), le PSG poursuit sa route vers une 14ème Coupe de France.