Stade : Parc des Princes / 47929 spectateurs
Arbitre : C. Turpin

Terminé

Paris
0-0
Marseille
C'est fini au Parc des Princes ! Le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille se quittent sur un score nul et vierge au terme d'un Classique qui a manqué de couleur. Les ratés d'Edinson Cavani ne manqueront pas d'alimenter la polémique dans les médias, mais toute l'organisation offensive, notamment l'activité de Di Maria, devra être repensée par Unai Emery. De son côté, Rudi Garcia débute sa carrière phocéenne avec un excellent point à l'extérieur.

Remplacement Henri Bedimo Nsamè Karim Rekik

Nous entrons dans le temps additionnel et Bedimo cède sa place à Rekik. On ne verra donc pas Maxime Lopez, prometteur milieu offensif sorti du centre de formation, dans cette partie.

Carton jaune Lassana Diarra

On approche de la fin de partie et il semble que le PSG d'Unai Emery va de nouveau livrer une prestation en dessous de ses capacités à domicile. La question se pose désormais de la concurrence qui sera proposée à Cavani, en manque de réussite de manière trop courante.
Quel raté de l'attaquant uruguayen, à quelques mètres du but adverse, dans l'axe...
Encore une occasion pour Cavani ! Excellent travail de Matuidi dans l'entrejeu mais la tentative de l'Uruguayen n'est pas cadrée après un excellent centre à ras de terre. C'est le genre d'occasions qui doivent se terminer par un but...
Jesé a fluidifié le jeu parisien depuis son entrée. On va voir si son association improvisée avec Ben Arfa va donner plus de caractère aux Parisiens dans la surface adverse...
Unai Emery tente le tout pour le tout en faisant entrer Hatem Ben Arfa à la place de Thiago Motta. On va donc enfin passer en 4-2-3-1, le système de jeu favori du technicien basque.

Remplacement Thiago Motta Hatem Ben Arfa

On est sévère avec le PSG qui doit gagner ce type de match, mais il faut tout de même souligner la bonne intensité du bloc offensif. C'est simplement la dernière note qui sonne toujours faux, et gâche toute la partition.
Le PSG a eu 6 corners dans cette partie (évidemment aucun pour Marseille) mais ils ont à chaque fois été maladroitement tirés. La routine rémoise adoptée par les Parisiens ne fonctionne pas, et le manque d'un tireur de coups francs attitré dans cette équipe manque cruellement.
Quelques quolibets dans les travées du Parc des Princes pour accompagner la sortie de Di Maria. Voilà qui va remettre en confiance le meilleur joueur de l'effectif parisien, voire de Ligue 1...

Remplacement Ángel Fabián di María Hernández Jesé Rodríguez Ruiz

Angel di Maria, dribbleur mais pas assez décisif, laisse sa place à Jesé Rodriguez pour le dernier quart d'heure. L'ancien du Real Madrid sera t-il l'homme providentiel du Paris Saint-Germain ? Il s'illustre immédiatement avec un centre repoussé par Rolando.
Cavani est signalé hors-jeu sur une nouvelle incusion de Maxwell. Le PSG va t-il réussir à ouvrir la marque dans cette partie cadenassée ?
Nouveau temps fort parisien avec Aurier qui s'illustre côté droit. Cavani n'est pas en mesure de convertir dans la surface... Les minutes passent et sont plutôt en faveur de l'OM. Un match nul sur la pelouse du rival parisien serait une superbe entrée en matière pour Rudi Garcia.
Thiago Silva continue d'impressionner en défense à mesure que les Phocéens s'approchent du but d'Areola, serein ce soir. De l'autre côté du terrain, Cavani manque une nouvelle tentative aérienne après un bon travail de Lucas Moura.

Carton jaune Yohann Pelé

Toujours pas de tentative marseillaise, cadrée ou non, dans cette partie. Les Parisiens sont également en reste avec seulement cinq tirs, un bilan famélique compte tenu de leur domination territoriale. C'est comme s'ils savaient construire un château de carte mais qu'il manque les deux du sommet.
On parlait de Machach, le voilà qui tente de transmettre dans la surface mais Thiago Silva est sur ses gardes. Sur le contre parisien, Di Maria est de nouveau sollicité mais son centre ne trouve pas preneur.
Il y a de la place pour Marseille car les Parisiens ont forcément baissé un peu le pied. Ils n'ont plus la balle que les deux-tiers du temps, mais les erreurs techniques du milieu de terrain marseillais, malgré la bonne entrée de Machach, empêchent de construire un véritable contre-argument.
Di Maria gâche beaucoup dans la dernière passe, c'est dommage rétrospectivement de ne pas l'avoir vu associé à un joueur de profondeur comme Lavezzi, avec lequel il s'entend à merveille. Le dispositif actuel du PSG ne permet pas de profiter au mieux de ses qualités, et lui-même ne se montre pas à la hauteur.

Remplacement Marco Verratti Blaise Matuidi

Ca y'est la décision d'Unai Emery est prise. C'est Verratti qui sort. Malgré une bonne première période, il a montré des signes de nervosité et cède logiquement sa place à Blaise Matuidi dont les qualités de pénétration seront précieuses dans cette dernière demi-heure.
Marquinhos s'essaie à du jeu long, mais Cavani n'est pas servi dans les bonnes conditions. On a vu Matuidi, Ben Arfa et Jesé à l'échauffement, Emery ne devrait pas tarder à faire un changement pour insuffler un nouvel élan à l'avant-garde parisienne.
Nouveau centre de Serge Aurier qui ne trouve pas de coéquipier dans la surface. Maxwell et l'international ivoirien ne sont pas spécialistes en la matière, ce qui est préjudiciable au vu de l'exceptionnel sens aérien de leur joueur de pointe.
Bonne intervention de Thiago Silva pour intervenir devant Bafé Gomis, toujours à l'affût. Dans ces conditions de contres, l'attaquant olympien peut se distinguer par ses qualités athlétiques et capacités d'anticipation dans le dos de la défense. Attention à rester vigilant côté Parisien.
On repart très fort coté Parisien, avec une bonne incursion de Maxwell qui n'est pas couronnée de succès. Les qualités de débordement de Kurzawa commencent à manquer.

Remplacement Clinton N'Jie Zinédine Machach

C'est reparti au Parc des Princes ! Clinton Njie, trp discret en première période, laisse sa place à Zinédine Machach côté olympien.
C'est la mi-temps au Parc des Princes. Malgré une domination territoriale impressionnante, le Paris Saint-Germain n'a pas trouvé la brèche dans la défense marseillaise. Score nul et vierge qui conviendra davantage aux visiteurs.
Le jeu ralentit un peu, les deux équipes sont essoufflées. Quel match de Diarra et Verratti au milieu, moteurs de leurs équipes.
Grosse période de flottement après une intervention rugueuse de Rolando sur Cavani ! L'arbitre Clément Turpin ne dit rien même s'il semblait y avoir faute dans la surface. L'Uruguayen en a peut-être trop rajouté dans sa chute.
On se dirige vers la mi-temps et les visiteurs seront les plus satisfaits, malgré la domination des hôtes. Sans avoir concrétisé leur domination territoriale, les Parisiens se livrent à une déconvenue.
Rejeté par Marcelo Bielsa, le défenseur brésilien Doria rivalise de classe avec ses compatriotes de l'équipe adverse. Il intervient une nouvelle fois après une poussée de Lucas Moura.
Di Maria doit apporter plus dans la surface adverse, il est le meilleur joueur sur la pelouse, celui avec le plus d'expérience dans ces grands rendez-vous, mais il se cantonne à un rôle de passeur décisif qui ne suffit pas.
Au tour de Serge Aurier de tenter sa chance de loin, mais Pelé est dans un bon soir. Les Parisiens ne sont pas assez concrets dans la surface adverse. Le surnombre de Lucas Moura et Di Maria n'est pas assez décisif !
La patte Rudy Garcia commence déjà à s'imposer côté phocéen avec une approche défensive très bien calibrée. Il fait avec les moyens du bord et l'effectif dont il a hérité, se débrouillant pour l'instant très bien.
Après une demi-heure de jeu le tempo très élevé imprimé par les Parisiens n'a pas permis aux joueurs d'Unai Emery d'ouvrir le score. Il faudra maintenant trouver les ressources pour agir plus patiemment, calculer chaque offensive et privilégier les saillies placées.
Nouvelle offensive parisienne orchestrée par Verratti mais Yohann Pelé se démultiplie et joue à merveille son rôle de dernier défenseur. L'OM commence à équilibrer la possession, qui demeure nettement en faveur des hôtes poussés par les quelques centaines d'ultras autorisées dans les travées du stade.
Anguissa commence à peiner dans l'entrejeu, en raison des offensives parisiennes qui arrivent de tous côtés. La mainmise du PSG au milieu de terrain est totale avec le trio Verratti - Motta - Rabiot qui fonctionne très bien.
A noter que les quatre joueurs à vocation offensive de l'OM sont tous passés par le championnat anglais au cours des dernières saisons, avec un succès relativement mesuré. Gomis à Swansea, Njie à Tottenham, Thauvin à Newcastle et Diarra à Chelsea et Portsmouth n'ont pas laissé un souvenir impérissable dans leurs clubs respectifs, mais auront au moins aguerri leurs capacités dans ce championnat exigeant.
Thauvin est plutôt à son aise pour le moment et profite des espaces laissés derrière lui par Aurier. Si un but de l'OM doit venir, il viendra sans doute de là. Sa dernière tentative de passe dans la surface ne donne cependant rien. On voit beaucoup moins Njie pour le moment, un peu dépassé par les évènements.
Tête de Lucas Moura, qui est décidément actif avec toutes les parties de son corps, mais Pelé est toujours là. Les Marseillais relancent proprement et ne se frustrent pas dans la construction.
Nouvelle phase d'offensives rapides de la part des Parisiens avec une frappe d'Angel di Maria bien stoppée par Pelé. Moura et Aurier se mettent ensuite en évidence mais Anguissa s'est bien replacé et peut dégager. A défaut de pouvoir se projeter vers l'avant, lui et Diarra jouent bien le jeu en défense.
Gomis, esseulé et frustré, commet une faute sur Thiago Motta. L'attaquant et capitaine marseillais n'a pas eu l'occasion de briller pour le moment, tant ses coéquipiers au milieu de terrain sont sevrés de ballons.
Thauvin se distingue sur son côté gauche mais la défense parisienne est aux aguets. Marquinhos est particulièrement à son aise et commence à ressembler à un leader naturel malgré son illustre compatriote en défense centrale.
Di Maria la joue individuelle mais son initiative est finalement stoppée par Rolando, très à son aise dans le dispositif à trois défenseurs centraux concocté par Rudy Garcia pour son premier match, et quel match, à la tête de l'OM.
Toujours une possession monstrueuse du PSG après le premier quart d'heure de jeu : 76% contre 24%. Il va falloir convertir rapidement car les Olympiens sont sur leurs gardes et profiteront de toute incursion en terrain adverse.
Première semi-incursion olympienne dans la moitié de terrain adverse. A peine le rond central dépassé, les Parisiens récupèrent et contre-attaquent. Une nouvelle fois le centre de Di Maria est récupéré par Pelé, impérial pour l'instant.
Le côté droit de la défense marseillaise fonctionne bien pour le moment. Rod Fanni est épaulé par Hiroki Sakai qui effectue une prestation très rugueuse et rigoureuse à l'arrière.
Gros duel au milieu de terrain entre Thiago Motta et Lass Diarra. Le milieu de terrain et désormais ancien capitaine marseillais était monumental la saison passée au Vélodrome contre le même adversaire.
Di Maria est très disponible en ce début de partie, mais sa nouvelle passe ne trouve personne dans la surface. Le jeu aérien de Cavani devrait inciter le PSG à davantage pousser sur les ailes jusqu'à la ligne de but adverse pour abreuver la surface marseillaise de centres.
Au tour de Maxwell de participer à l'abordage sur la citadelle phocéenne. Yohann Pelé intervient bien dans sa surface.
Adrien Rabiot, excellent en Ligue des Champions contre Bâle en milieu de semaine, cherche l'intervalle mais Rolando guide sa défense de main de maître. Le corner de Di Maria revient vers l'Argentin mais cela ne donne rien.
Quel début de match du PSG qui totalise 86% de possession de balle. Le plan de jeu d'Unai Emery est clair, prendre les Marseillais très haut et les soûler de coups d'emblée. C'est Foreman contre Ali à Kinshasa 1974 ! Les Olympiens auront ils les ressources pour encaisser autant d'uppercuts ?
Nouvelle saillie parisienne, cette fois par l'intermédiaire d'Angel di Maria, mais Doria est sur ses gardes. Ce sera un long match pour la défense marseillaise.
Première intervention de Rolando après un bon travail de Serge Aurier puis Lucas Moura, Parisien le plus actif depuis l'arrivée d'Unai Emery avec bientôt 900 minutes de jeu à son compteur cette saison. La confiance du technicien basque envers le jeune joueur brésilien commence à le transformer en véritable atout offensif, plus régulier et plus dangereux dans la surface adverse.
La pelouse est en parfait état malgré le climat délétère qui sévit actuellement sur la capitale. Le ballon va fuser sur l'herbe et accélérer le rythme, mais il faudra être particulièrement soigneux dans les transmissions de balle.
C'est parti au Parc des Princes ! Clément Turpin siffle le coup d'envoi sous une pluie torrentielle.
A quelques secondes du coup d'envoi, le grand Juan Pablo Sorin fait son apparition divine sur la pelouse du Parc ! Une légende du club au début des années 2000. Maxwell et Kurzawa auraient eu de la concurrence...
L'ancien Marseillais Hatem Ben Arfa débute sur le banc. Il a déclaré être sûr de marquer même s'il ne venait à jouer que quinze secondes ce soir. Espérons pour lui qu'Unai Emery lui laissera cette chance.
Première décision de Rudy Garcia, celle de retirer le brassard de capitaine à Lass Diarra et le transmettre à Bafetimbi Gomis. Côté parisien, on note la nouvelle titularisation de Thiago Motta dans l'entrejeu, où Krychowiak aurait sans doute pu débuter.
Le onze de départ de l'OM : Pelé - Sakai, Fanni, Rolando, Doria, Bédimo - Diarra, Thauvin, Anguissa - Gomis (c), Njie.
Le onze du PSG : Areola - Aurier, Marquinhos, Silva (c), Maxwell - Motta, Verratti, Rabiot - Lucas, Cavani, Di Maria.
Rarement le Classique aura semblé si indécis entre les deux équipes. Le PSG d'Unai Emery ronronne en ce début de saison tandis que l'OM se sent pousser des ailes avec la reprise de McCourt et l'arrivée de l'expérimenté Rudy Garcia au poste d'entraîneur. C'est ce soir que le Paris Saint-Germain doit réaffirmer sa suprématie, ou bien officiellement admettre que cette saison pourrait voir un nouveau champion soulever le trophée en Ligue 1.
Bonsoir à tous et bienvenue au Parc des Princes pour suivre avec Goal France le classique de cette dixième journée de Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain d'Unai Emery et l'Olympique de Marseille de Rudy Garcia !

C'est la fin de la rencontre !

Score Final : 0 - 0.
Sortie de H. Bedimo.
Entrée en jeu de K. Rekik pour Marseille.
Carton jaune pour L. Diarra.
Sortie de Thiago Motta.
Entrée en jeu de H. Ben Arfa pour Paris.
Sortie de A. di María.
Entrée en jeu de Jesé Rodríguez pour Paris.
Carton jaune pour Y. Pelé.
Sortie de M. Verratti.
Entrée en jeu de B. Matuidi pour Paris.
Sortie de C. N'Jie.
Entrée en jeu de Z. Machach pour Marseille.

L'arbitre siffle la mi-temps de la rencontre.

Score à la mi-temps : 0 - 0.
L'arbitre de la rencontre , Mr C. Turpin vient de siffler le début de la rencontre.

Paris

    Marseille