PSG

Matuidi : "Je me sens complètement parisien"

Commentaire(s)

Au coeur du nouveau projet XXL du PSG, Blaise Matuidi fait parti des nombreuses recrues de luxe enrles du ct du Parc des Princes. Sduit par le discours de Leonardo et d'Antoine Kombouar, le milieu de terrain international (3 slections) ne cache pas son intention de franchir un palier dans sa jeune carrire. A seulement 24 ans, ce jeune franais d'origine angolaise entend bien "russir de grandes choses Paris".

Dans un entretien Sports.fr, il dvoile sans concession les objectifs du club: "On veut avant tout jouer les premiers rles. Les titres, on sait trs bien que a se joue pas grand-chose. L'anne dernire, le PSG a fini 4e et on a l'objectif de faire mieux, tout simplement. Aprs, on pourra parler d'autre chose au moment venu si c'est le cas. On sait que l'on va passer par des priodes difficiles, en esprant que cela ne soit pas trop long. [...] On va en tout cas faire tout notre possible pour nous qualifier pour la Ligue des champions".

Egalement interrog titre personnel sur la concurrence qui s'instaure entre la prsence de Clment Chantme et l'arrive de Momo Sissoko, Matuidi rpond sans dtour: "C'est normal, a fait partie du football et il faut donc l'accepter. C'est comme a que a se passe dans les grands clubs. Et puis a va pousser l'quipe, on a beaucoup de comptitions et le PSG se doit de jouer sur pas mal de tableaux. C'est donc tant mieux pour nous, en esprant que a prenne vite et qu'on soit performant".

Au sujet de l'quipe de France o il a connu ses premires slections sous le maillot stphanois, Matuidi en fait galement un objectif important moins d'un an de l'Euro. "Pour accrocher le bon wagon, il faut tre rpondre prsent. Et si j'ai t appel, c'est que j'ai t performant avec Saint-Etienne. Pour y rester, il faut donc continuer l'tre. Je sais que Paris est un club qui est souvent vu et qui risque de l'tre encore plus, donc moi d'tre performant."

Conscient de ses capacits, lucide sur ce qui lui reste faire, Blaise Matuidi a tout pour russir Paris. A l'aube de l'Euro 2012, Laurent Blanc pourrait bien trouver dans la capitale le futur pilier de sa slection.