Mercato

Son avenir ? Di Maria laisse planer le doute

Commentaire(s)
Di Maria ne sait pas de quoi sera fait son avenir
Di Maria ne sait pas de quoi sera fait son avenir

Annoncé dans le viseur du FC Barcelone au mois d'août dernier, Angel Di Maria est finalement resté au Paris Saint-Germain dans le cadre de cette saison 2017-2018. Et depuis le mois de janvier, il est le meilleur parisien sur le terrain...

Avec l'arrivée de Neymar et de Kylian Mbappé dans la capitale, au cours du même mercato estival, les joueurs offensifs déjà présents au Paris SG ont du faire face à une concurrence encore plus forte. Ainsi, Jesé, Gonçalo Guedes ou encore Lucas Moura ont progressivement déserté le Camp des Loges, désireux d'avoir un plus grand temps de jeu. Cependant, Angel Di Maria a été confronté, quant à lui, au refus du PSG de le lâcher, comme il l'explique au cours d'un entretien pour France Football.

"Je savais qu’avec le recrutement de l’été, ce serait plus difficile de jouer. Non pas parce que je ne m’en sentais pas capable, mais parce qu’un joueur qui signe dans un club joue. C’est la même chose partout, que ce soit ici ou en Chine. Je savais que ça allait se passer comme ça. J’ai failli partir à un moment, mais le club n’a pas voulu. Je suis donc resté pour l’aider à atteindre ses objectifs" explique-t-il d'abord.

"Impossible de savoir à 100% si je vais rester ou pas"

À l'aube du mercato estival 2018, le Paris Saint-Germain, conscient des carences de son effectif, doit encore recruter à certains postes bien précis. Mais avec l'ombre du fair-play financier, plusieurs joueurs cadres pourraient quitter le navire, comme Angel Di Maria. "Mon avenir ? Je ne sais pas, le football est très bizarre. Je suis très heureux ici, mais le club a besoin de faire venir des joueurs et, pour cela, il doit en vendre d’autres. Du coup, il est impossible de savoir à 100% si je vais rester ou pas" lâche-t-il. "La décision n’appartient pas qu’à moi, mais également au club. Il faut que les deux parties soient sur la même longueur d’ondes pour que cela se poursuive. Pour le moment, je suis tranquille".

Malgré le départ d'Unai Emery et l'arrivée prochaine de Thomas Tuchel, El Fideo reste persuadé que l'entraîneur n'a pas forcément d'impact dans l'avenir des joueurs. "Ce n’est pas l’entraîneur qui décide de l’avenir d’un joueur. Il peut donner son avis, bien évidemment, mais au final c’est le club qui décide qui reste et qui part. Souvent, le coach n’a pas trop son mot à dire là-dessus". Nul doute que les prestations du gaucher, buteur à 21 reprises (+15 passes décisives) en 42 matchs TCC, auront un impact dans les prochaines décisions du board parisien.