Paris à la lutte avec les grands clubs européens pour De Jong


Frenkie De Jong les fait tous craquer
Frenkie De Jong les fait tous craquer

Étincelant face aux Bleus vendredi, Frenkie De Jong s'est fait connaître du grand public en dominant, aisément, le milieu français. Le grand espoir batave est pourtant bien connu des scouts européens puisqu'il est dans le viseur du Barça, du Bayern, de Manchester City et du PSG.

Frenkie De Jong a marqué de son empreinte, vendredi soir, lors du Pays-Bas - France. Au milieu de terrain, le jeune joueur de l'Ajax Amsterdam (21 ans) a rayonné et dominé l'entrejeu tricolore, pourtant bien garni avec Steven Nzonzi, Blaise Matuidi ou encore NGolo Kanté. Avec 93% de passes réussies, 2 tacles, 2 interceptions et 112 ballons touchés, il a été un des grands artisans de la victoire batave. Mais surtout, sa performance a justifié tout le bien que les plus grands observateur pensaient déjà de lui : à savoir un niveau international.

Dans le viseur du FC Barcelone depuis de longs mois maintenant, le natif d'Arkel est aussi courtisé par d'autres très grands clubs européens. Comme le dévoile Mundo Deportivo, Manchester City, le Bayern Munich et le Paris Saint-Germain (qui avait déjà fuité en octobre) sont bel-et-bien intéressés par la jeune pépite Amstellodamoise. Hier, le quotidien britannique "Mirror" annonçait même que Man City avait pris une longueur d'avance pour une transaction aux alentours des 70 millions d'euros.

De son côté, De Jong ne se penche pas, pour le moment, sur son avenir. Interrogé après sa belle prestation face aux Bleus, le jeune Oranje n'a pas voulu s'enflammer même s'il s'est dit "flatté" par l'intérêt du Barça. "À la fin de la saison, nous déciderons de mon avenir. Pour l’instant, c’est mon grand-père qui m’informe de tout ce qui dit autour de moi". En ce qui concerne l'Ajax, Marc Overmars, le directeur sportif, aurait déjà avoué son impuissance pour le conserver à l'issue de la saison : "il sera très difficile de les (De Jong et De Ligt, ndlr) garder cet été". Paris a de la concurrence dans ce dossier, qui s'annonce très coûteux.