Mercato

Les jeunes sacrifiés pour entrer dans les clous du fair-play financier

Commentaire(s)
Nkunku et Nsoki pourraient partir cet été.
Nkunku et Nsoki pourraient partir cet été.

Afin d'entrer dans les clous du fair-play financier, le Paris SG doit d'abord vendre avant de pouvoir recruter. Pour l'heure, ce sont les jeunes qui sont invités à plier bagages.

Au Paris Saint-Germain, l'ombre du fair-play financier n'est jamais très loin. Cet été encore, les dirigeants parisiens sont dans l'obligation de procéder à des ventes afin d'acquérir les liquidités nécessaires pour pouvoir sortir du radar, du moins pour le moment. Alors qu'il devait trouver entre 25 et 30M€ d'ici au 30 juin, le PSG a déjà récupéré 15M€ grâce à la vente de Moussa Diaby (19 ans) au Bayer Leverkusen. Si le compte se rapproche, il n'est pas encore atteint, ce qui signifie que le club de la capitale doit encore dégraissé.

Tout comme leur désormais ex-coéquipier, les jeunes Timothy Weah (19 ans) ou encore Stanley Nsoki (20 ans) pourraient prochainement quitter Paris. Le premier est en discussions avec le LOSC qu'il pourrait rejoindre pour 10M€ auquel s'ajouterait un bonus qui doit encore être défini. Le second s'inquiète pour son temps de jeu et son évolution, ce qui pourrait le mener à trouver un point de chute. D'après L'Equipe, ce dernier aurait déjà des prétendants en Ligue 1 et à l'étranger. De son côté, Christopher Nkunku (21 ans) souhaite être transféré et retrouver un temps de jeu plus conséquent. Annoncé proche d'Arsenal l'hiver dernier, le natif de Lagny-Sur-Marne ne devrait pas s'attarder au Camp des Loges. Si ce départ massif des jeunes parisiens intrigue, il s'explique par les difficultés rencontrées par les dirigeants pour trouver des portes de sortie à leurs éléments indésirables et pourtant plus expérimentés.

C'est notamment le cas des deux latéraux, Layvin Kurzawa (26 ans) et Thomas Meunier (27 ans). Ils entrent tous deux dans leur dernière année de contrat mais le PSG ne souhaite pas les brader et les vendre à la première offre arrivée. Les cas Julian Draxler (25 ans) et Eric Choupo-Moting (30 ans) sont encore différents. Alors que les dirigeants espéraient recevoir des propositions et obtenir environ 40M€ dans une éventuelle transaction, ils n'ont reçu aucune offre concrète concernant l'Allemand. Surtout, l'ancien joueur de Schalke ne cesse de clamer qu'il souhaite rester à Paris pour s'imposer et ce dernier bénéficie de la confiance de son entraîneur, Thomas Tuchel. Concernant le Camerounais, bien que la direction pourrait accepter de le laisser partir, celui-ci serait pleinement satisfait par son temps de jeu à Paris et pour cette raison, il devrait honorer sa deuxième année de contrat. Ainsi, en conséquence du manque d'offres pour les joueurs plus expérimentés, les dirigeants laissent filer la jeunesse, peut-être à contrecoeur puisque Tuchel aurait aimé conserver Diaby.