Le PSG songe à vendre Adrien Rabiot cet hiver


Le clap de fin pour Rabiot ?
Le clap de fin pour Rabiot ?

Le dossier Adrien Rabiot est un long feuilleton, qui semble interminable. Pourtant, au 1er janvier, le PSG va devoir trancher pour son joueur : le vendre cet hiver contre une somme dérisoire, le convaincre de prolonger, ou le laisser partir libre à l'issue de la saison. Et la première option est de plus en plus envisagée...

Dans un gros mois, Paris devrait être fixé sur les intentions d'Adrien Rabiot. Le milieu de terrain de 23 ans souffle le chaud et le froid concernant sa prolongation de contrat depuis de longues semaines maintenant. Alors que les discussions autour de son bail ont débuté il y a deux ans, le gaucher a balayé, toute la saison dernière, les questions autour de sa situation avec une réponse claire : rendez-vous cet été. Entre temps, le natif de Saint-Maurice a du digérer son absence à la Coupe du Monde et songe, depuis, à un départ de la capitale.

Dans son édition du jour, Le Parisien rapporte que "l'optimisme prudent au sein du club, encore de rigueur en début de saison, a laissé la place à la crispation". En clair, le PSG ne sait toujours pas ce que fera le milieu dans quelques mois. Libre de négocier avec le club de son choix au mois de janvier, pour le rejoindre en juin, Rabiot jouera-t-il un sale tour à son club formateur ? Toujours selon la même source, Antero Henrique se prépare à tout pour le joueur, y compris à négocier un transfert cet hiver afin de gratter quelques millions d'euros.

Le PSG en attend 10 millions d'euros cet hiver

Une tâche qui s'annonce difficile, étant donné que le club peut récupérer le joueur gratuitement 6 mois plus tard. Le PSG ne compte pas se montrer gourmand dans cette affaire puisqu'on parle d'une petite indemnité de 10 millions d'euros. Cela pourrait permettre à d'autres prétendants de griller le FC Barcelone, grand favori pour le récupérer à zéro euro. Pour Adrien Rabiot, un transfert hivernal pourrait le convenir s'il arrive à gratter une belle prime à la signature, étant donné le faible montant de transaction entre les deux clubs. Le directeur sportif francilien espère pouvoir compter sur un club "ami" afin de récupérer ces quelques millions : la Juventus, qui suit le joueur attentivement, ou Tottenham par exemple.

Mais la totalité des dirigeants du Paris SG n'a pas abandonné l'espoir de le voir prolonger. Nasser Al-Khelaïfi, le Président, veut encore tout tenter, même après le 1er janvier, pour conserver son joueur. De son côté, Thomas Tuchel est beaucoup plus terre à terre et réfléchit d'abord de manière sportive. Si le PSG se qualifie pour la phase finale de la LDC, il s'opposera au départ de Rabiot, l'un des seuls milieux de terrain à la dimension internationale. En revanche, si le PSG est éliminé, le milieu pourrait préparer ses valises...