Julian Weigl livre les dessous de son transfert avorté au PSG


Weigl s'explique
Weigl s'explique

Julian Weigl est revenu sur son transfert avorté au Paris Saint-Germain cet hiver, au cours d'un entretien pour Eurosport Allemagne.

Si Leandro Paredes est arrivé dans la capitale à la fin du mois de janvier, contre 47 millions d'euros, le milieu de terrain du PSG aurait pu être renforcé, en plus, avec le transfert de Julian Weigl. Le milieu allemand de 23 ans, qui sortait d'une première partie de saison compliquée avec Dortmund, était tout proche de rejoindre les Rouge-et-Bleu cet hiver, avant de se confronter au refus catégorique du BVB. Déçu, l'international allemand a vite repris du poil de la bête et s'impose, ces derniers temps, comme un titulaire indiscutable à un poste inhabituel, en défense centrale.

Pour Eurosport Allemagne, le natif de Bad Aibling est revenu sur son transfert avorté du côté de Paris. "C’était difficile, avoir une telle opportunité (rejoindre le PSG, ndlr), après avoir connu une première partie très insatisfaisante pour moi... Nous avons discuté, nous nous sommes assis autour d’une table et avons parlé. C’est à ce moment-là que j’ai compris que le club n’avait pas l’intention de me laisser partir. Cela m’a montré que le club comptait sur moi" glisse-t-il, compréhensif.

Et pas question pour Weigl de partir au clash, comme il l'explique à nos confrères allemands. "Bien sûr, je ne pouvais qu’accepter. Alors, je me suis mis au service de l’équipe, dans la position à laquelle le coach m’a aligné. Je sais aussi ce que je dois à ce club qui m’a fait confiance alors que je venais de deuxième division. Alors, je n’avais aucune raison de faire des pieds et des mains pour partir, de faire grève ou autre". Et Dortmund a toute suite mis en confiance le joueur, en lui offrant plus de temps de jeu (13 apparitions cette saison). De quoi lui donner l'envie de prolonger, lui qui est lié au club jusqu'en 2021 : "je ne peux pas tout dire ici. Nous avons eu des discussions positives, j’ai senti le soutien du club et j’ai réalisé que personne ne voulait me laisser partir. (...) Je ne peux pas dire ce qui se passera cet été". Paris et Weigl ont probablement laissé passé leur chance.