Mercato

Julian Draxler complique les plans du PSG

Commentaire(s)

Entré dans sa dernière année de contrat à Paris, qui aimerait le vendre dès cet été pour financer la suite de son mercato, Julian Draxler se montre exigeant sur les propositions qui lui parviennent, malgré un temps de jeu en déclin et une progression stagnante depuis des années.

Les sept cas de covid-19 dans l'effectif parisien devraient lui offrir une chance de débuter le match de reprise du PSG, jeudi face à Lens, une première pour lui depuis le 29 février dernier (victoire 4-0 contre Dijon en L1), mais Julian Draxler ne se fait pas d'illusion : ses perspectives d'avenir dans la capitale sont nulles. Utilisé à seulement 22 reprises en 2019-2020, pour seulement 12 titularisations, il aurait d'ailleurs très peu goûté d'être laissé sur le banc lors des deux finales de coupes nationales, fin juillet.

Âgé de 26 ans (27 le 20 septembre prochain), il ne progresse plus depuis 2017 et ses débuts prometteurs sous le maillot rouge-et-bleu, malheureusement - pour lui - suivis six mois plus tard des transferts de Neymar et Mbappé. Il aurait évidemment tout intérêt à partir, relancer sa carrière loin du Parc des Princes. "Cela l'aiderait probablement de manière décisive", a confirmé son sélectionneur Joachim Löw, qui l'a tout de même titularisé contre l'Espagne (1-1) et la Suisse (1-1) en Ligue des Nations la semaine dernière. "Mais la question est aussi de savoir si le PSG le laissera partir."

Vers un départ gratuit à l'été 2021 ?

De cette question découle pourtant une réponse évidente : oui, les dirigeants parisiens sont ouverts à une vente de leur milieu offensif cet été. Mais à un an de la fin de son contrat, il n'est évidemment pas question de s'asseoir sur une indemnité de transfert qui pourrait permettre de financer un mercato dont les champions de France doivent encore se servir pour attirer un latéral droit, un attaquant voire un milieu de terrain et un défenseur axial. "Tous les clubs ont besoin de vendre avant d'acheter", a martelé Leonardo sur le plateau du Canal Football Club, dimanche soir. Il ne fait aucun doute que le DS brésilien a placé Draxler sur la liste des joueurs transférables.

D'après L'Equipe, plusieurs clubs se sont manifestés, notamment le Milan AC et des écuries de Premier League, hors du top 6... Autant de challenges qui, sur l'aspect sportif, n'ont pas emballé l'international allemand, également attentif aux conditions financières qui lui sont proposées, lui qui jouit d'un salaire plus que confortable à Paris (environ 600 000 euros brut mensuels). Draxler, qui prend son mal en patience sur le banc parisien depuis plusieurs années maintenant, se verrait plutôt attendre quelques mois encore avant de s'engager gratuitement où il le souhaite. N'en déplaise à Leonardo et au PSG...