Violences policières

Gérald Darmanin répond sèchement à Mbappé

Commentaire(s)
Mbappé est pointé du doigt par Gérald Darmanin
Mbappé est pointé du doigt par Gérald Darmanin

La semaine passée, sur les réseaux sociaux, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann ont pris la parole pour dénoncer les violences policières effectuées à l'encontre de Michel, un producteur de musique. Les deux joueurs de l'équipe de France, qui ont une énorme communauté, ont ainsi profité de leur popularité pour passer un message. Mais visiblement, cette prise de parole ne plait pas à tout le monde.

Sur le plateau de RTL, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a tenu à répondre aux messages des sportifs français. "Je condamne (les violences policières sur le producteur, ndlr) et la police de la République n'a pas à avoir de doute sur sa déontologie. Pour respecter, il faut être respectable. C'est ce que je dis aux policiers et aux gendarmes. En même temps, je trouve que certains ont la dignité sélective. On peut aussi être particulièrement blessé à ce que représente notre pays, le drapeau français, lorsqu'on voit une commissaire de police qui doit désormais porter une attelle en fer à la place de son bras parce qu'elle a pris un pavé alors qu'elle essayait de secourir des personnes, qu'un major de 50 ans a été roué de coups à terre et que, plutôt de lui porter secours, on prend son téléphone et on filme. Quand j'étais petit, on me disait qu'il fallait aider les policiers. Je regrette parfois la dérive d'une partie de la société" a-t-il déclaré.