Le PSG sait (presque) à quoi s'en tenir avec le fair-play financier

Nasser al-Khelaïfi et le PSG connaîtront bientôt le sort que l'UEFA leur réserve.
Nasser al-Khelaïfi et le PSG connaîtront bientôt le sort que l'UEFA leur réserve.

L'UEFA va se décider ce vendredi sur les sanctions prononcées à l'encontre du PSG. Pour avoir flirté trop dangereusement avec les limites du fair-play financier, le club parisien s'attend à être encadré, plus ou moins strictement, lors du prochain mercato.

Neuf mois après l'ouverture de son enquête sur le PSG, l'UEFA va accoucher de sanctions. Les investigations menées depuis le 1er septembre dernier, afin de savoir si le club de la Capitale a bien respecté les règles du fair-play financier tout au long de l'exercice 2017-2018, aboutiront aujourd'hui sur les recommandations de l'ICFC, l'instance de contrôle financier des clubs, qui s'assure pour la confédération du football européen de la bonne application du FPF. En d'autres termes, les dirigeants Parisiens vont savoir quelle sera leur marge de manoeuvre dans les prochains mois.

Car les sanctions qui leur sont promises pour avoir dépassé le seuil du déficit autorisé - la décote de certains de ses contrats de sponsoring a considérablement fait baisser ses recettes - concernent principalement le prochain mercato. En effet, d'après L'Equipe, les champions de France se préparent à un encadrement de l'enveloppe allouée à leur recrutement, comme ce fut le cas lors de leurs derniers démêlés avec le fair-play financier, en 2014.

Le journal Le Parisien apporte des précisions sur les prédictions faites dans les coulisses du Camp des Loges, où les dirigeants Rouge-et-Bleu s'attendraient, dans le pire des cas, à ce que leurs dépenses en recrutement soient plafonnées à hauteur des ventes. Cela les obligerait à vendre les joueurs déjà placés sur la liste des transferts (Di Maria, Pastore, Trapp, Kurzawa, Guedes, Krychowiak, Jesé), mais peut-être aussi d'autres plus bankables (Rabiot, Verratti...), avant de songer à renforcer les postes ciblés (gardien, milieu défensif, latéral gauche). Capitales pour la suite des événements au PSG, les décisions de l'ICFC et de l'UEFA seront prises aujourd'hui, mais communiquées seulement la semaine prochaine.