Sans filtre, Sirigu se livre sur "l'injustice" qu'il a vécue au PSG

Sirigu regrette de ne pas avoir pu rester à Paris
Sirigu regrette de ne pas avoir pu rester à Paris

Il a fini par trouver une porte de sortie cet été, Salvatore Sirigu a accepté de se livrer sur sa période au PSG devant les caméras du Canal Football Club... Et il n'a pas mâché ses mots.

"Oui, le PSG me manque. Dès le début de son interview accordée au CFC, Salvatore Sirigu joue franc-jeu, il ne voulait pas quitter le Paris Saint-Germain. "Ce n'est pas seulement le stade, le public et l'ambiance qui me manquent, mais aussi le groupe. Au quotidien, c'était génial, on avait nos habitudes." Le portier italien est ensuite tombé de haut, sans trop savoir comment aborder sa chute : "je ne sais pas ce qui s'est passé, je n'ai pas compris."

"J'étais content quand Trapp est arrivé", admet pourtant le joueur du Torino. Pour lui, "un grand club comme le PSG a besoin d'une forte concurrence." Seulement, l'Italien ne s'est pas du tout senti en concurrence avec son homologue allemand : "j'ai rapidement compris que je ne jouerais pas beaucoup. Je n'ai pas trouvé ça juste, ni pour moi, ni pour Kevin." Il l'admet d'ailleurs volontiers, il pense avoir été remplacé "par moins fort". Le Turinois a mal vécu les critiques à son égard. "On m'a reproché mon jeu au pied, ça n'avait aucun sens..." Visiblement attristé, le joueur de 30 ans lâche le mot : "c'est une injustice."

Prêté en Espagne, Sirigu a connu une période trouble, il a éprouvé de grandes difficultés à se remettre de ses déboires. "Je venais de prolonger, je pensais qu'ils allaient me garder parce que ça faisait longtemps que j'étais là..." Le réponse parisienne n'a pas été celle qu'il attendait : "ça m'a fait mal, parce qu'en plus, c'est quelqu'un que je n'avais jamais vu qui m'a dit que je ne faisais plus partie du projet." Le portier italien est donc retourné dans son pays, visiblement la mort dans l'âme, mais "je ne dirai jamais de mal de Paris, j'ai adoré jouer là-bas."


Réagissez à l'article "Sans filtre, Sirigu se livre sur "l'injustice" qu'il a vécue au PSG"