PSG

Vers un dénouement surprenant de la guerre des nerfs Tuchel/Henrique

Commentaire(s)
Antero Henrique devrait conserver son poste de directeur sportif.
Antero Henrique devrait conserver son poste de directeur sportif.

Malgré des tensions avec l'entraîneur Thomas Tuchel, le directeur sportif du PSG, Antero Henrique, devrait entamer une troisième saison dans la Capitale.

On se dirige vers un statu quo chez les hautes sphères du PSG. Nasser al-Khelaïfi, Thomas Tuchel, Antero Henrique ; tout ce beau monde devrait rester dans la Capitale cet été et entamer une deuxième saison commune, à en croire L'Equipe, Téléfoot et Le Parisien ce lundi. Si l'hypothèse d'un départ du président avait été évoquée après la désillusion de Manchester, il n'est pas si surprenant de le voir rester. Pas plus que son entraîneur, choisi par Doha l'été dernier pour succéder à Emery et dont la prolongation devrait bientôt être entérinée. La position du directeur sportif, troisième membre du triumvirat, était en revanche beaucoup plus fragile.

Engagé dans une guerre des nerfs avec Tuchel, qui a atteint son paroxysme lors du dernier mercato hivernal, Henrique aurait pu payer les échecs qu'il a successivement essuyés depuis son arrivée à l'été 2017. De la non-prolongation de Rabiot à l'échec du transfert de Frenkie de Jong, en passant par son incapacité à recruter un milieu récupérateur sur les trois dernières périodes de mercato. Mais son implication active dans les projets de recrutements futurs du PSG laissent croire qu'il conservera bien son poste à l'issue de cette saison, ce qui paraissait impensable il y a encore quelques jours.

Henrique est parti pour rester. Pour l'heure, difficile de l'expliquer autrement que par la difficulté qu'auraient ses supérieurs à lui trouver un remplaçant en cas de départ. La piste Monchi, sortie de terre après le départ du dirigeant Espagnol à la Roma, a été rebouchée à peine une semaine plus tard lorsqu'il est retourné au FC Séville. Quant à Arsène Wenger, dont le nom circule depuis plusieurs années, il serait parti pour récupérer un poste à la FIFA. Les dirigeants d'Arsenal sont bien placés pour le savoir, les directeurs sportifs libres et de qualité ne courent pas les rues. Ceux du PSG vont, a priori, se contenter de ce qu'ils ont.

Commentaire(s)