PSG

Tuchel livre son analyse du schéma à quatre attaquants

Commentaire(s)
Tuchel a longuement évoqué le 4-4-2.
Tuchel a longuement évoqué le 4-4-2.

En marge de la réception de l'AS Monaco dimanche soir (21h), Thomas Tuchel s'est présenté en conférence de presse ce samedi. Il a longuement analysé son 4-4-2.

Le Paris Saint-Germain est sur un nuage ces dernières semaines. Depuis l'instauration du 4-4-2 afin de profiter de toutes ses forces offensives, le club de la capitale a enchaîné huit victoires de rang toutes compétitions confondues. De plus, les Parisiens ont inscrit au moins quatre buts lors de leurs six dernières sorties. Selon toutes vraisemblances, Thomas Tuchel devrait donc conserver ce schéma tactique pour la réception de Monaco demain soir. Interrogé à plusieurs reprises sur ce schéma offensif, le technicien allemand a livré son analyse.

"J'aime beaucoup attaquer dans un 4-4-2 mais pour moi c'est un peu plus compliqué que dans un 4-3-3 car on doit être un peu plus attentifs à des postes défensifs, comme les latéraux qui attaquent avec nous et protègent les derniers espaces. Je veux qu'on attaque librement, avec notre créativité, qu'on accélère librement, mais en même temps on doit protéger des espaces où l'adversaire peut lancer des contres, on doit être serrés, fermer des espaces et pour les quatre (joueurs offensifs) le plus important de chasser le ballon pendant 5, 6, 7 ou 10 secondes avec le plus d'intensité possible, pour faire le contre-pressing et récupérer le ballon très vite" a-t-il expliqué.

"La possibilité de choisir, d'utiliser des joueurs différents pour changer le caractère du match"

L'entraîneur parisien a rappelé, comme il le fait depuis qu'il a adopté ce schéma, l'importance de faire les efforts, que ce soit des défenseurs aux attaquants. "On attaque et on défend ensemble. Peut-être que la plus belle chose dans le foot, c'est toujours l'effort de l'équipe. Il n'existe pas une équipe qui gagne avec 4, 6 ou 8 joueurs. Si on regarde le foot au meilleur niveau, les équipes qui ont des succès sont celles qui jouent en équipe. Nous sommes une équipe comme ça car on défend et on attaque ensemble et c'est le plus important. Si on veut jouer en 4-4-2 il y a beaucoup d'espaces à protéger, de distances à garder. Si on joue comme ça on doit tous faire le nécessaire."

De plus, Tuchel apprécie le large choix qui s'offre à lui au moment de composer son onze, notamment au milieu de terrain. Comme il l'a expliqué, il peut changer radicalement le visage de son équipe en fonction de l'adversaire, selon les différents profils de ses joueurs. "Je pense que c'est un bon mixe, ça va rester comme ça. Les deux spécialistes c'est Gueye et Herrera, puis Paredes est dans un bon moment, il a gagné beaucoup de confiance ces dernières semaines. Ne l'oubliez pas, on a aussi Tanguy Kouassi qui a fait de bons matchs. Et oui, toujours Marqui. On a déjà fait Verratti et Marqui ensemble, comme l'an dernier face à Liverpool. Il y beaucoup d'options et on a la possibilité de choisir, d'utiliser des joueurs différents pour changer le caractère du match."