Tuchel et Paris ne joueront pas contre nature !

Commentaire(s)
Thomas Tuchel, l'entraîneur du Paris Saint-Germain.
Thomas Tuchel, l'entraîneur du Paris Saint-Germain.

Pour le compte des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions, le PSG va se mesurer à Manchester United, mardi soir (21 heures, Old Trafford). De passage en conférence de presse ce lundi, Thomas Tuchel, l'entraîneur des Rouge-et-Bleu, a insisté sur l'état d'esprit que son équipe devra afficher dans le "théâtre des rêves".

C'est un Thomas Tuchel (45 ans) plutôt détendu qui s'est présenté en conférence de presse ce lundi soir. À la veille de défier Manchester United en huitième de finale aller de la Ligue des Champions, l'entraîneur allemand du Paris Saint-Germain n'a pas lâché beaucoup d'indices sur la composition qu'il alignera sur la pelouse d'Old Trafford, demain soir à 21 heures. En revanche, il l'a assuré : les Rouge-et-Bleu ne renieront pas leur identité. Pas question donc de jouer contre nature...

"Nous avons notre propre identité. Ce n'est pas facile de la changer, même s'il manque des joueurs clés (Ndlr, Neymar, Edinson Cavani et Thomas Meunier). Changer notre identité pour ça ? Je ne sais pas si c'est le bon moment", a-t-il expliqué en préambule de son intervention, et d'étayer sa thèse : "On a une tradition, nous sommes le Paris Saint-Germain, on joue offensif. On crée des occasions, on joue vers l'avant, c'est notre ADN. Changer ça, c'est difficile..."

"Nous sommes ici pour marquer, c'est clair !"

Difficile également, voire même impossible de "contrôler le résultat du match". Conséquence logique, le technicien allemand avoue "ne pas trop y penser". "La performance, en revanche, oui, elle on peut la contrôler", a-t-il poursuivi, déterminé à voir une vraie équipe, disciplinée sur le plan défensif et audacieuse en phases offensives : "Je veux qu'on joue en équipe, qu'on soit prêt à combattre, prêt à souffrir. Je ne veux pas trop parler du résultat mais nous sommes ici pour marquer, c'est clair !"

Confiant malgré les absences, l'ancien entraîneur du BvB veut s'appuyer sur les progrès réalisés par ses hommes depuis le début de la compétition : "Oui, oui, oui on a progressé. L'approche mentale est bien meilleure. Le PSG est un grand club, nous sommes Paris, la capitale de la France. Nous avons les qualités pour jouer au plus haut niveau", a-t-il lancé, et de conclure : "C'est absolument nécessaire qu'on reste en équipe, Il faut garder la même mentalité que sur les matches de Liverpool et Belgrade."

Commentaire(s)