Thiago Silva sort du silence pour calmer les rumeurs autour du vestiaire

Thiago Silva joue parfaitement son rôle de capitaine
Thiago Silva joue parfaitement son rôle de capitaine

Sa première sortie était très attendue, et Thiago Silva a joué parfaitement son rôle de capitaine. Au cours de l'émission This Is Paris, sur BeIN Sports, O Monstro a éteint toutes les rumeurs autour du Paris Saint-Germain.

Mis sur le banc, à la surprise générale, mercredi dernier face au Real Madrid, Thiago Silva a probablement reçu un petit coup sur le crâne. Mais O Monstro, du haut de ses 33 ans, a déjà vécu plus dur dans sa carrière de footballeur et ne semble pas si déstabilisé. Au cours d'un long entretien pour This Is Paris, sur BeIn Sports, il a évoqué la concurrence en défense centrale avec Kimpembe et Marquinhos.

"On se parle tout le temps (avec Kimpembe et Marquinhos). (...) La qualité elle est là. Kimpembe s’entraîne toujours très bien. C’est un joueur qui en deux, trois ans a beaucoup progressé. Ce n’est pas facile pour une jeune défenseur central de progresser comme ça. Il démontre beaucoup de qualités, je suis content. Tout comme Marquinhos. Je dois continuer à travailler pour aider les deux" explique-t-il, dans des propos retranscrits par Canal-Supporters. "La concurrence est toujours présente dans le foot. Là j’ai 33 ans, encore deux ans à jouer après c’est sûr que les deux vont être responsables et vont faire progresser encore plus cette équipe".

Désormais tourné vers les prochaines échéances à venir, le capitaine du Paris Saint-Germain a tenu à rassurer les supporters parisiens sur une possible fracture dans le vestiaire. D'après lui, rien ne viendra gêner la très bonne ambiance présente. "J’ai entendu beaucoup de personnes dire que le vestiaire du PSG est cassé. C’est tout le contraire. Tout ce qui vient de l’extérieur ne va pas casser notre vestiaire qui est magnifique. Je crois que si les choses marchent si bien sur le terrain, c’est parce qu’à l’extérieur on se respecte beaucoup". De quoi éteindre cette polémique, avant la prochaine...