Pelé aime le PSG emmené par Mbappé, "le nouveau Pelé" et par Neymar, son "fils"


Pelé apprécie beaucoup Neymar et Mbappé
Pelé apprécie beaucoup Neymar et Mbappé

Le Roi Pelé est heureux. Le PSG a fait endosser le même maillot à deux de ses joueurs préférés aujourd'hui : Neymar et Mbappé. Il en parle face au Canal Football Club.

"Il peut devenir le nouveau Pelé." La phrase est prononcée par Pelé, lui-même... et elle est destinée à Kylian Mbappé. "J'ai déjà complimenté Mbappé la saison dernière, rappelle le Brésilien en remontrant son tweet. C'est un grand joueur." Même s'il adore Neymar, l'homme de 78 ans croit aussi en son compère français. "Beaucoup pensent que je blague, mais j'y crois. Pour me faire plaisir, il lui faut une deuxième coupe du Monde."

Même face au Brésil, et à son protégé, Neymar ? "On le compare beaucoup à Neymar depuis deux ou trois ans, j'ai toujours dit que Ney serait un grand joueur. Mais que s'est il passé ces deux dernières années ? Il a voulu apparaître d'une autre manière, pas par les beaux gestes, pas par les buts, il s'est illustré par des simulations, en compliquant la tâche des arbitres." Oui, le mentor de l'ailier parisien reste dur avec lui. "C'est à cause de ça que son image est devenue négative."

"Un père ne critique pas, il éduque son fils"

Le Roi refuse un rôle de critique. "Un père ne critique pas, il éduque son fils." Et comme père, au moins spirituel, le vainqueur de trois coupes du Monde s'occupe du Ney. "On en a parlé tous les deux. Les gens pensent que je lui tire trop souvent les oreilles, mais c'est pour son bien, et pour celui de la Seleçao. Je fais tout pour le faire progresser." Ses simulations l'ont desservi, "mais il reste l'un des meilleurs joueurs au monde."

Conséquence, avec de deux ses joueurs favoris, le Paris Saint-Germain obtient les faveurs du Roi. "Le PSG est une grande équipe, et j'espère qu'ils produiront du beau jeu et qu'ils iront au moins jusqu'à la finale de Ligue des Champions." Avec Mbappé d'un côté et Neymar de l'autre, le Brésilien espère voir le club de la capitale française sur le toit de l'Europe. "Si Dieu le veut". Avec cette consécration, l'un des deux ailiers pourrait obtenir le titre manquant au palmarès du Roi Pelé : le Ballon d'Or.