PSG

Neymar sera là contre Strasbourg, Tuchel aborde son retour...

Commentaire(s)

Neymar sera bien dans le groupe de Thomas Tuchel, demain pour affronter Strasbourg. Le coach du PSG l'a confirmé et s'est épanché en longueur sur la situation du brésilien, qu'il se réjouit de retrouver disponible après un été agité.

A la veille d'affronter Strasbourg, dans ce qui doit être le premier match de Neymar sous le maillot du PSG cette saison, Thomas Tuchel a forcément été assailli de questions sur le milieu brésilien, lors de son passage en conférence de presse. L'entraîneur allemand a d'abord confirmé qu'il l'intégrera à son groupe, sauf pépin physique de dernière minute. "Je compte clairement sur lui, bien sûr", a-t-il annoncé. "Nous avons Ney dans notre groupe maintenant, c'est sûr. Il peut se concentrer maintenant et bien sûr, comme il nous manque Edi (Cavani) et Kylian (Mbappé), c'est nécessaire qu'il fasse son retour."

Il y a donc des chances de voir Neymar fouler la pelouse du Parc des Princes, en dépit de l'accueil glacial qu'ont prévu de lui réserver certains supporters Parisiens. "Je peux comprendre que tous les supporters ne soient pas heureux de cette situation et de ce qu'il s'est passé, mais je ne peux pas influencer cette réaction ni contrôler les supporters", a poursuivi Tuchel, qui a tout de même tenté de se faire l'avocat de son numéro 10. "Je suis convaincu qu'il va tout donner pour nous aider à atteindre nos objectifs."

Tuchel : "La vie n'est pas trop dure pour Neymar..."

Visiblement libéré par la fermeture du mercato (depuis le 2 septembre), Tuchel s'efforce de relativiser tous les remous qui ont agité le club et sa star cet été. "Parfois, plus on parle d'un sujet, plus il devient important. Les choses ne sont jamais aussi importantes que lorsqu'on ne cesse d'en parler", a-t-il devisé, tout en rassurant sur l'état d'esprit de l'ancien Barcelonais. "La vie n'est pas trop dure pour lui, hein... Ce n'est pas trop grave de jouer à Paris (sourire). Si on parle de tout ce que Ney, son père, sa mère ou le Barça ont dit, on perd la tête. Les choses sont décidées maintenant. Je veux regarder vers l'avant. Je pense qu'il (Neymar) va retrouver le sourire. Et après, il faudra voir..."