PSG

Le PSG est toujours en quête de sponsors

Commentaire(s)
Le PSG va remplacer Fly Emirates
Le PSG va remplacer Fly Emirates

En quête de 150 millions d'euros par an de revenus, Paris doit se trouver deux nouveaux sponsors. Le temps presse côté parisien...

Le Paris Saint-Germain est dans un moment charnière de sa saison, tant sur le plan sportif qu'économique. Alors que les Rouge-et-Bleu sont bien partis pour se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, les dirigeants devraient recevoir une très bonne nouvelle dans les prochains jours. En effet, il se murmure que le TAS va donner gain de cause au club de la capitale face au fair-play financier. Autrement dit, le réexamen des comptes du PSG ne devrait pas compter.

Mais ce n'est pas pour autant que Paris est tiré d'affaire. En effet, les Parisiens vont devoir retrouver, très rapidement, des nouveaux revenus, notamment après la perte programmée des contrats avec l'office du tourisme du Qatar et Fly Emirates, le principal sponsor maillot. D'ailleurs, le PSG a des idées bien précises pour trouver leur nouveau partenaire, puisqu'il demande jusqu'à 80 millions d'euros aux potentiels intéressés. De quoi effrayer certaines entreprises. Dorénavant, selon L'Equipe, un contrat aux alentours de 50 millions d'euros serait considéré comme une bonne prise. Pour rappel, Fly Emirates donne actuellement entre 25 et 30 millions d'euros.

Pour le moment, aucun accord n'a été trouvé mais le PSG espère faire une annonce dans les prochains jours. D'autant plus que le club a négocié un accord avec Nike pour donner le nom du sponsor fin février, afin de lancer la confection des nouveaux maillots pour la saison prochaine. En quête de 150 millions d'euros par an de revenus pour amortir les transferts de Kylian Mbappé et Neymar, Paris peut se satisfaire de l'augmentation d'autres recettes, comme la billetterie. Le PSG peut ainsi toucher 110 à 120 millions d’euros cette saison en vente de places. Le merchandising est aussi en nette augmentation, notamment avec la marque Jordan. Le club de la capitale devrait dépasser le million de maillots vendus, et toucher plus de 50 millions d'euros.