PSG - Le gros dilemme posé par Tuchel à Rabiot

Le gros dilemme posé par Tuchel à Rabiot


Rabiot, une saison de plus en sentinelle ?
Rabiot, une saison de plus en sentinelle ?

Adrien Rabiot va-t-il quitter Paris ? Courtisé avec insistance par le FC Barcelone, le milieu de terrain semblait intéressé par un transfert. Ce dimanche, L'Equipe déconstruit cette version... mais ajoute un argument pour un éventuel départ du joueur.

Adrien Rabiot va mieux. Réserviste, puis gréviste et enfin démissionnaire de sa place chez les Bleus, le milieu de terrain a commencé son été par une polémique. Après des vacances en Grèce, il a repris l'entraînement sous les ordres de Thomas Tuchel, qui l'a nommé capitaine, ce samedi, contre le Bayern Munich (1-3). Après le rencontre, le coach s'est enthousiasmé. Auteur d'une bonne prestation, le milieu de terrain semble combler les attentes de l'entraîneur : "je connais son potentiel, il n'a pas de limite. J'adore ce joueur."

De touchantes déclarations qui cachent une réalité : pendant que le FC Barcelone tente d'intégrer le milieu de terrain à son entre-jeu, Thomas Tuchel tente, lui, de convaincre son protégé d'évoluer en sentinelle. Un poste où le gaucher traîne son spleen. Lui, préfère évoluer un cran plus haut, en piston, afin de pouvoir participer au jeu offensif. Après deux saisons devant la défense sous les ordres d'Unai Emery, le joueur de 23 ans espérait enfin s'imposer à son poste de prédilection... son nouveau coach est venu le rencontrer dès le retour au Camp des Loges, d'après L'Equipe. Pour lui annoncer que son avenir s'inscrivait de nouveau en sentinelle, cette fois d'un 5-3-2.

Rabiot, sentinelle... mais capitaine

Ce samedi, Adrien Rabiot était donc capitaine. Et devant la défense. D'un côté, Thomas Tuchel lance un appel à l'homme, dont les amis, les habitudes et le coeur sont parisiens. L'Equipe ajoute même qu'un départ à Barcelone n'a jamais été d'actualité pour lui. De l'autre, Thomas Tuchel donne une épreuve à franchir à son joueur : rester en sentinelle, quitte à l'agacer à un an de la fin de son contrat... et à risquer un départ, libre, la saison prochaine. Un dilemme que l'entraîneur allemand tente de résoudre en nouant une relation de confiance et d'amitié avec lui.

"On connaît sa situation contractuelle, regrette le coach. S'il veut partir, c'est à lui de décider..." Et à l'entraîneur et au président de le convaincre de rester. En le nommant capitaine, le technicien envoie un message plein d'espoir pour l'avenir dont rêve Adrien Rabiot : l'un des postes les plus importants dans le club qu'il aime, et qui l'a formé. L'Allemand attend désormais d'être suivi dans sa quête de confiance par sa direction. Alors qu'Antero Henrique s'est froissé avec Véronique Rabiot, mère, agent et protectrice du milieu de terrain, Nasser al-Khelaïfi doit achever une mission qu'il a débutée il y a déjà plusieurs mois : obtenir la prolongation du joueur. Le joueur n'y est pas opposé, mais il demande des garanties... dont celle de ne pas passer sa carrière en sentinelle.