Le fichage ethnique aussi utilisé en Île-de-France


Le PSG pratiquait aussi le fichage ethnique de ses recrues en Île-de-France.
Le PSG pratiquait aussi le fichage ethnique de ses recrues en Île-de-France.

Selon les informations dévoilées par L'Equipe ce jeudi en début de soirée, la cellule recrutement Paris-Île-de-France du Paris Saint-Germain a eu recours, comme en province, au fichage ethnique des jeunes joueurs. Nos confrères ont, en tout cas, pu consulter un document qui l'atteste. Dans ledit document, informatisé et daté de l'année 2002, les recruteurs du club devaient remplir deux colonnes. La première, à droite, concernait les évaluations physiques (« P ») et techniques (« T ») des jeunes footballeurs sur différents aspects (vitesse, combativité, volume de jeu, prise de balle, vivacité, vision de jeu, etc...). Du classique, en somme.

À gauche, en revanche, outre une fiche d'identité du joueur (nom, prénom, date et lieu de naissance, club actuel, club précédent, poste, pied fort, numéro de maillot), les recruteurs devaient remplir une dernière case, nommée « C ». En ouvrant cette partie du document, la cellule recrutement disposait de cinq choix possibles, qui confirment le fichage ethnique : « BC » (pour « blanc »), « BK » (pour « black »), « BR » (pour « beur »), « M » (pour « métis ») et « AS » (pour « asiatique »). Le quotidien précise que cette nomenclature, désignée par la lettre C, figurait dans plusieurs types de fiches, qu'elles soient manuelles ou informatisées, utilisés par les différents recruteurs du club parisien.