La division contre l'hooliganisme reste "vigilante" face aux Ultras

Le CUP reste dans le viseur de la commission de lutte contre l'hooliganisme
Le CUP reste dans le viseur de la commission de lutte contre l'hooliganisme

Nommé chef de la Division Nationale de Lutte contre l'Hooliganisme cet été, Antoine Mordacq est revenu, ce lundi, dans les colonnes du Parisien sur le retour progressif des Ultras du PSG au Parc des Princes, depuis le mois d'octobre 2016. Le commissaire se montre toujours aussi vigilant devant les agissements des groupes de supporters mais note des "bons points", notamment dans le dialogue.

"Le retour se passe dans le dialogue avec le club, c’est déjà un bon point. Le dernier exemple en date, c’est l’organisation du déplacement à Anderlecht, mercredi. Au Parc des Princes, les choses se passent bien sous l’autorité de la préfecture de police de Paris" explique-t-il. "En revanche, le suivi des supporters à l’extérieur est plus sensible. Y compris dans le cadre des matchs des équipes amateurs du PSG. Nous restons donc vigilants à l’égard des ultras parisiens. Il existe des conflits internes au sein du Collectif Ultras Paris portant sur la stratégie à adopter vis-à-vis du club et sur le comportement dans les stades."


Réagissez à l'article "La division contre l'hooliganisme reste "vigilante" face aux Ultras"