Emery : "Changer les choses qui ont besoin d'être changées" (compte-rendu)


À la veille de la réception de Metz, programmée samedi après-midi (17 heures, Parc des Princes) dans le cadre de la 29ème journée de Ligue 1, Unai Emery, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, a tenu son traditionnel point presse. Le Basque a bien évidemment été interrogé sur le revers parisien en Ligue des Champions, ainsi que sur son avenir, qui semble scellé dans la Capitale. L'intégralité de sa conférence de presse est à retrouver ci-dessous.

Merci de nous avoir suivis...

Unai Emery quitte la salle de presse, ce live-commenté est terminé. Merci à vous de l'avoir suivi et à bientôt pour de nouveaux lives sur MadeInFOOT.com !

Les critiques de Julian Draxler

Unai Emery : "Hier, on a parlé avec les joueurs, en compagnie d'Antero Henrique. Il ne devait pas dire ça comme ça. Avec mon expérience, je sais qu'il n'est pas bon de parler à chaud. C'est un jeune joueur. J'ai reçu ses explications, rapportées par Antero Henrique et Maxwell, je crois en sa bonne foi."

Envie de rester au PSG ?

Unai Emery : "Ce n'est pas une question d'aujourd'hui. On est au mois de mars, il peut encore se passer beaucoup de choses d'ici la fin de la saison. Je veux transmettre à mes joueurs une forte motivation. Demain, nous viserons un bon match et la victoire, pour nos supporters."

Son bilan au PSG

Unai Emery : "Le projet, c'est le PSG. Je crois à ce projet ! C'est un projet très solide, très sérieux. Mon travail aujourd'hui c'est de préparer le match de demain. Je crois dans le projet du PSG, après les personnes peuvent changer."

Un risque de démobilisation

Unai Emery : "Quand les joueurs portent le maillot du PSG, ils ont une responsabilité. Hier, ils étaient motivés à l'entraînement. On a encore des objectifs à atteindre. La Ligue 1 est importante pour nous. Nous voulons retrouver ce titre. Les Coupes sont également importantes pour nous. Les joueurs sont conscients que nous pouvons vivre une belle fin de saison. Il faut oublier l'élimination en Ligue des Champions, petit à petit."

Les joueurs au dessus du club ?

Unai Emery : "Arrigo Sacchi a beaucoup d'expérience, il faut le respecter. C'est un long processus. Il faut de l'analyse et changer les choses qui ont besoin d'être changées. Nous sommes dans ce processus. Il faut continuer."

Son avenir

Unai Emery : "Les critiques sont normales après une élimination. Le plus important, c'est de faire l'analyse de ce qui n'a pas marché. Nous cherchons toujours à nous améliorer, à progresser. Je pense au club, pas à moi. Le futur, pour moi, c'est demain et la réception de Metz. La Ligue des Champions était très importante pour nous mais nous avons d'autres objectifs. Je ne suis pas inquiet pour mon futur personnel, je suis inquiet et concentré sur l'équipe, sur comment la faire progresser, pour qu'elle soit mieux préparée à l'avenir."

Comment remobiliser l'effectif ?

Unai Emery : "Nous avons besoin de continuer. La Ligue des Champions est terminée mais nous avons d'autres compétitions à jouer. Demain, nous jouerons devant nos fans, nous devons leur faire honneur. Hier, nous avons parlé avec les joueurs. Ils étaient contents de retrouver le groupe et l'entraînement."

Un point sur l'effectif

Unai Emery : "Des joueurs ont quelques douleurs. On va voir après l'entraînement comment ils se sentiront. Javier Pastore, Adrien Rabiot et Marquinhos ne se sont pas entraînés hier. Edinson Cavani est suspendu. On verra après l'entraînement."

Le contexte

À la veille de la réception de Metz, programmée samedi après-midi (17 heures, Parc des Princes) dans le cadre de la 29ème journée de Ligue 1, Unai Emery, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, tiendra son traditionnel point presse, dès 13h30. Le Basque sera bien évidemment interrogé sur le revers parisien en Ligue des Champions, ainsi que sur son avenir, qui semble scellé dans la Capitale.