Javier Tebas revient à la charge sur le transfert de Neymar


Tebas critique vivement le modèle économique du PSG et de Manchester City
Tebas critique vivement le modèle économique du PSG et de Manchester City

Un an après ses virulentes critiques concernant le transfert de Neymar au PSG en provenance du Barça, Javier Tebas a remis le couvert à propos du champion de France, égratignant au passage la Juve et l’Inter. Le président de la Liga a affiché son incompréhension face aux grands clubs qui disposent de fonds extérieurs pour boucler quelques gros transferts.

"Il faudra se demander pourquoi il existe des clubs-États qui contribuent à l’inflation du marché en achetant des joueurs. Les choses n’arrivent pas seulement à cause d’erreurs de gestion mais parce qu’ailleurs, il se passe des choses qui ne devraient pas arriver", a pesté Tebas dans un entretien accordé au quotidien ABC. "Je pense au PSG, mais aussi à la Juventus avec le transfert de Ronaldo, ou à ces offres de l’Inter Milan qui n’a pas l’argent pour acheter des joueurs et qui ensuite propose à Modric des sommes monstrueuses à percevoir je ne sais pas où. Du côté de l’Inter, l’offre faite à Modric est une tricherie. L’affaire du PSG avec Neymar est une tricherie. Le PSG, tout est de la triche, tout comme Manchester City, et cela génère ces circonstances qui déstabilisent le marché". Dans un communiqué, le club milanais a annoncé qu'il aurait "recours aux voies légales contre Javier Tebas" à ce sujet.