PSG

Emery donne ses directives dans le jeu pour 2017

Commentaire(s)
Emery dévoile les grands lignes de son projet version 2017.
Emery dévoile les grands lignes de son projet version 2017.

Après six mois d'adaptation, Unai Emery aborde cette nouvelle année avec beaucoup de doutes et de critiques. Cependant, l'entraîneur du PSG compte bien redresser la barre en 2017, comme il l'explique au cours d'une longue interview pour Marca.

Arrivé pour succéder à Laurent Blanc, Unai Emery a vécu une adaptation compliquée du côté du Parc des Princes. Séduisants en pré-saison, ses Parisiens ont très vite déjoué en championnat avant de se faire surprendre, dès le mois d'août, par Monaco. Trois défaites supplémentaires plus tard, le PSG pointe à une poussive troisième place, derrière l'AS Monaco et l'OGC Nice, sacré champion d'automne. Mais le basque se veut ambitieux et attend une amélioration nette dans le jeu francilien dès le mois de janvier. "Passée la barrière de la langue, et c’est en cours, l’étape suivante c’est le style, la méthodologie, l’implanter avec le temps pour prendre la voie du succès. Il fallait d’abord intégrer la langue et la culture locale. Une fois cela acquis, on peut installer de nouvelles idées pour être réactif dans ce football et au niveau du vestiaire. Nous sommes dans cette progression."

"Quand on arrive dans une équipe le feedback entraîneur-joueur n’est pas immédiat. D’abord tu montres aux joueurs qui tu es. Tu leur montres le cap. Tu transmets ce que tu attends sur le terrain. (...) La langue est plus importante au niveau humain, quand il faut transmettre de la passion. Je vois un vestiaire impliqué et ça me rend confiant" confie alors Emery au quotidien espagnol Marca. En quête de la perfection, le tacticien estime que les résultats se construisent dans des moments plus difficiles et notamment lors des défaites : "Dans le football, on mesure avec les résultats d’un point de vue extérieur. En interne, on peut évaluer le développement. On ne gagne pas en septembre ou en décembre, mais c’est à ce moment qu’on met en place le processus. Le Club veut se consolider en tant que vainqueur en France et développer ses succès à l’extérieur, je parle de la Champions League. Mais il faut du temps pour cela."

En rejoignant le PSG cet été, Emery s'est présenté avec ses idées et son projet de jeu. Il compte, cependant, bien l'étoffer et le développer pour arriver confiant avant le rendez-vous, déjà décisif, face à Barcelone en février prochain : "L’équipe possède une capacité à avoir un jeu de possession. Nous voulons qu’elle pense plus au but, qu’elle augmente son efficacité offensive, qu’elle soit plus agressive. Il faut aussi améliorer le rendement défensif sachant que nous avons environ à 60/70% la possession. Mais contre des équipes comme le Barça, plus fortes, il s’agira plus de 50/50 en terme de possession, il faudra savoir défendre sans le ballon" juge Emery. "Face au FC Barcelone, nous aurons un défi et une grande opportunité de faire un pas en avant. Cette envie, cette motivation et cette exigence sont très positives". Le technicien dispose de quelques semaines pour trouver le meilleur système possible avant la double confrontation face à l'ogre barcelonais.