PSG

Comment Neymar va-t-il réagir ?

Commentaire(s)

Alors qu'il a débuté sur le banc face au Real Madrid (2-2), des craintes peuvent légitimement émerger sur la réaction de Neymar dans les prochains jours.

Neymar était sur le banc de touche quand ses coéquipiers prenaient l'eau face aux assauts madrilènes, en première période, mardi soir à Santiago-Bernabeu. S'il n'a pas été beaucoup plus utile en deuxième, malgré son entrée en jeu à la pause, le Brésilien était tout de même au coeur des préoccupations après la rencontre, quand Thomas Tuchel a dû s'expliquer sur sa non-titularisation.

Comme il l'avait fait quelques minutes avant le coup d'envoi, l'entraîneur parisien a justifié son choix par le manque de rythme du milieu offensif, qui n'avait repris la compétition que vendredi dernier contre Lille (63 minutes de jeu). "Ce n'était pas nécessaire de prendre ce risque. Pour moi, c'était une possibilité que ce soit un match difficile avec beaucoup de situations de défense", a résumé Tuchel, se permettant de rappeler aux journalistes qu'il avait fait de même avec Kylian Mbappé, remplaçant à Galatasaray le 1er octobre dernier, alors qu'il avait repris trois jours plus tôt contre Bordeaux après un mois d'absence.

Tuchel ne s'en fait pas

Mais les deux stars parisiennes n'ont pas exactement le même caractère et une inconnue réside sur la façon dont Neymar va digérer son absence du onze de départ, lui qui avait débuté tous ses matchs avec le PSG à l'exception de la réception de Monaco, en fin de saison dernière, à son retour de blessure. "Il va y avoir un problème dans le vestiaire", a prévenu sur RMC Isabella Pagliari, journaliste pour la chaîne TV brésilienne Esporte Interativo. "Déjà face à Lille, vous avez vu qu'il est rentré direct aux vestiaires. Neymar ne réagit pas bien quand il est remplacé ou remplaçant."

Tuchel, lui, ne craint pas pour la relation de proximité qu'il a construite avec son numéro 10 depuis dix-huit mois maintenant. "Je n'ai pas peur, on a une connexion", a assuré Tuchel. "J'ai parlé avec lui honnêtement. J'ai pris cette décision pour lui, pour sa santé." Les prochains jours nous diront si Neymar est vraiment contrarié. Probablement dès dimanche, face à l'AS Monaco, où on peut imaginer sans prendre trop de risque qu'il retrouvera une place de titulaire.