Cavani traîne son spleen


Edinson Cavani ne vit pas le meilleur moment de son aventure parisienne.
Edinson Cavani ne vit pas le meilleur moment de son aventure parisienne.

La forme éblouissante du duo Mbappé-Neymar, encore irrésistible et décisif face à Lyon dimanche (5-0), ne saurait masquer les difficultés rencontrées actuellement par Edinson Cavani. Il y a quelques semaines déjà, l'attaquant uruguayen avait laissé transpirer un certain agacement face à l'importance donnée à ses deux coéquipiers de l'attaque parisienne dans le jeu, à ses dépens. Pour ne rien arranger, c'est lui que Thomas Tuchel a décidé de remplacer dès la 40e minute de jeu, dimanche, suite à l'expulsion de Presnel Kimpembe.

Sorti sans faire de vague, Cavani est parvenu à sauver les apparences, mais aurait très mal vécu cette fin de match prématurée et le fait qu'il soit le seul à ne pas fêter la victoire avec les supporters au coup de sifflet final en dit long sur son état d'esprit du moment. L'Equipe rappelle d'ailleurs que les départs des joueurs dont il était proche (Pastore, Lo Celso, Berchiche) cet été l'ont isolé au sein du vestiaire parisien et que le Matador a tendance à se mettre en marge du reste du groupe. Réputé, entre autres, pour ses qualités dans le management humain, Thomas Tuchel a du pain sur la planche pour remettre son buteur dans le sens de la marche.