PSG

Cavani a rechuté !

Commentaire(s)

Edinson Cavani, indisponible depuis plus d'un mois et demi, a rechuté de sa blessure à la hanche. Son retour à la compétition ne serait pas prévu avant plusieurs semaines, voire un mois.

Victime d'une rupture du tendon de la hanche droite le 9 février, après avoir voulu frapper un pénalty en force face à Bordeaux, Edinson Cavani a manqué les deux rendez-vous majeurs du printemps parisien, à savoir la double-confrontation contre Manchester United en 8e de finale de la Champions League. Entré en fin de match au retour (le 6 mars), il avait alors laissé croire que son come-back dans le XI de Thomas Tuchel allait suivre. Sauf que les deux matchs qui ont suivi, à Dijon puis contre Marseille, se sont faits sans lui.

L'explication se trouve, d'après L'Equipe, dans la rechute de l'attaquant uruguayen quelques jours avant le Classico. Après avoir quitté une séance d'entraînement en boitant bas, el Matador a dû déclarer forfait et pour la réception de l'OM et pour le rassemblement de l'Uruguay pendant la trêve internationale. Il y a d'ailleurs peu de chances de le voir revenir pour le déplacement à Toulouse dimanche, alors que son entraîneur lui a accordé quelques jours de repos en Uruguay pour retrouver ses proches cette semaine. Du côté du staff parisien, on aimerait surtout le retrouver en pleine forme pour la fin du mois d'avril, en vue d'une hypothétique finale de Coupe de France (27 avril).

Une incidence sur son avenir ?

Cavani, qui n'a pris part qu'à 27 matchs toutes compétitions confondues, en est à son quatrième passage à l'infirmerie depuis l'entame de la saison. Celui-ci n'arrive pas au meilleur moment pour l'attaquant de 32 ans, en fin de contrat en juin 2020. Son cas fait actuellement l'objet de toutes les préoccupations des dirigeants Parisiens, qui hésitent entre le prolonger ou le vendre l'été prochain, afin de ne pas prendre le risque de le voir partir libre un an plus tard. Cette nouvelle blessure, évidemment, ne plaide pas en faveur de la première option...

Commentaire(s)