PSG

Al-Khelaïfi sort du silence pour la blessure de Neymar

Commentaire(s)
Al-Khelaïfi sort du silence
Al-Khelaïfi sort du silence

Nasser Al-Khelaïfi a fait un tour en zone-mixte, ce mercredi soir, pour faire un point sur Neymar.

Rare dans les médias cette saison, Nasser Al-Khelaïfi était presque obligé de venir devant la presse ce mercredi soir pour évoquer le cas Neymar. Le président du PSG, qui a perdu son joueur pour au minimum 6 semaines, a tenu à clarifier la situation sur le Brésilien. Il explique notamment que l'opération a été un choix commun entre le Brésil, le PSG et l'entourage du joueur.

"On est très triste pour cette nouvelle mais c'était la meilleure décision pour lui, pour le club, pour l'équipe nationale. On n'a pas le choix. On a pris la décision ensemble. Ce n'est pas une bonne nouvelle, mais avec ce que les joueurs ont montré aujourd'hui, on a démontré qu'on voulait être meilleurs, plus forts. On va le faire ensemble, avec les joueurs, les supporters, tout le monde. Je crois au match de Madrid, c'est très important, c'est le match de la saison pour nous car on va se qualifier pour les 1/4 car on a les joueurs, et l'équipe capable de se qualifier" a-t-il déclaré.

Lancé sur la maladresse de la communication du club, un temps annonçant un "optimisme" pour sa présence face au Real, Al-Khelaïfi a tenu à assurer qu'il fallait bien attendre 3 jours pour prendre une décision, le temps que sa cheville dégonfle. "Les rumeurs autour de Neymar ? Je pense qu'il fallait suivre les nouvelles du club. Le premier jour, on avait dit qu'il fallait attendre trois jours pour évaluer la blessure. Aujourd'hui, ça fait trois jours (rires). Avec les docteurs, le notre et celui de l'équipe nationale, le joueur, sa famille, on est tous ensemble avec cette décision de l'opérer. C'était une décision difficile mais c'était la seule qu'on avait. On ne peut pas prendre le risque de retarder la décision, car il a besoin de l'opération, comme ça il sera prêt pour les quarts de finale. Quand le récupérer ? Je ne peux pas dire, on ne sait pas. Ça dépend de l'opération, mais j'espère qu'il reviendra vite. Nous, le docteur, lui, son entourage, tout le monde était d'accord pour l'opération."