PSG

Neymar en veut à Kimpembe et à Draxler pour des raisons précises

Commentaire(s)
Neymar en veut à Draxler et Kimpembe
Neymar en veut à Draxler et Kimpembe

Neymar est sur les nerfs ces dernières semaines. L'attaquant du PSG, qui s'est fendu d'une sortie glaciale après la défaite en finale de Coupe de France face à Rennes, a Presnel Kimpembe et Julian Draxler dans le viseur.

De retour de blessure depuis le match face à Monaco (21 avril), Neymar n'a pas pu empêcher l'hémorragie parisienne, qui dure maintenant depuis de nombreuses semaines. Le Brésilien est revenu au sein d'un groupe au bord de l'implosion, et n'a pas hésité à pousser un coup de gueule après la défaite face à Rennes en Coupe de France. Agacé par les jeunes du vestiaire, l'ancien Barcelonais a Presnel Kimpembe et Julian Draxler dans le viseur en raison d'épisodes bien distincts, racontés par Le Parisien ce mardi.

Tout a commencé à la mi-temps de Nantes-PSG (3-2), le 17 avril dernier. Si Neymar n'était pas présent dans le groupe, le numéro 10 a eu écho d'une discussion dans le vestiaire. En effet, Thomas Tuchel a profité de la pause pour hausser le ton, et usé de "mots très durs envers ses joueurs" perçus par certains comme des insultes. Presnel Kimpembe, alors capitaine du soir, va prendre la parole devant ses coéquipiers lorsque l'Allemand quitte les vestiaires afin de remotiver ses troupes. Il demande "de ne pas écouter ce qu’a dit le coach" et de "tout donner lors de la seconde période". Une attitude qui n'a pas plus à Dani Alves et c'est cet accrochage qui amène les premiers propos de Neymar : "le coach donne des consignes mais ils (NDLR : les jeunes) répondent".

Une altercation avec Julian Draxler à Montpellier

Le joueur le plus cher du monde, recruté pour 222 millions d'euros, n'a pas apprécié, non plus, le manque d'implication des joueurs parisiens à la pause de Paris-Rennes, en finale de la Coupe de France. Certains ont préféré mâcher des confiseries à la pause et converser entre eux, plutôt que de de se concentrer sur les directives de Thomas Tuchel. "Les jeunes (du PSG), ils sont un peu perdus, ils n'écoutent pas" glissait le Ney en zone-mixte à l'issue de la rencontre

Le dernier épisode a eu lieu la semaine passée au stade de la Mosson, juste après le but de Souleymane Camara qui a crucifié les Parisiens (3-2). Dans le vestiaire, Draxler reproche à Neymar "ses penchants personnels", toujours selon Le Parisien. De quoi irriter grandement l'international Auriverde, qui lui répond. "Qui es-tu pour me parler ? Tu ne fais que des passes en arrière". Résultat, le ton monte entre les deux hommes et ce sont Antero Henrique (directeur sportif) et Thomas Tuchel, l'entraîneur, qui doivent les séparer. La fin de saison promet d'être très mouvementée dans la capitale.