Fernando Santos défend Gonçalo Guedes !


Gonçalo Guedes en plein doute ?
Gonçalo Guedes en plein doute ?

Présent en conférence de presse ce jeudi, 24 heures après la victoire à l'arrachée face au Maroc, le sélectionneur du Portugal, Fernando Santos, s'est chargé de prendre la défense de Gonçalo Guedes.

En l'espace de deux rencontres, Gonçalo Guedes a raté deux fois l'immanquable, une fois face au Maroc, une fois face à l'Espagne. Alors que son un contre un face aux Hispaniques aurait pu changer totalement la physionomie de la rencontre, le Parisien a pu compter sur la solidité défensive des siens pour conserver l'avantage hier, contre les Marocains. Très décrié par les supporters et les consultants ces derniers jours, l'ancien de Benfica a pu compter sur le soutien de son entraineur, Fernando Santos, en conférence de presse.

"Pourquoi continuer de lui faire confiance ? Je comprends stratégiquement que Gonçalo Guedes est le bon" explique-t-il avant d'évoquer la concurrence avec André Silva, très bon dans une association avec Ronaldo lors des qualifications. "Je ne comprends pas comment vous regardez un match contre Andorre ou les îles Féroé de la même manière que vous regardez un match de Coupe du Monde. Nous devons analyser les adversaires, nous devons regarder les matchs eux-mêmes, c'est un championnat de trois jours" rappelle-t-il. "Il y a des joueurs qui ont fait d'excellents résultats et qui sont très responsables dans l'équipe. Quand je pense qu'ils devraient être l'option, ils joueront. Je fais entièrement confiance à tout le monde".

Surnommé l'ingénieur, en raison de ses études, Fernando Santos veut faire de Gonçalo Guedes son Nani de l'Euro 2016. "Mais le point ici est de savoir comment emballer l'équipe. Ce que je recherche quand j'utilise Nani à l'Euro 2016 et maintenant Guedes à la Coupe du Monde 2018, c'est d'essayer d'avoir un joueur de plus qui peut être au milieu, si besoin est. Parce que jouer avec seulement quatre milieux de terrain dans une Coupe du Monde est peu". D'après lui, Guedes recherche trop souvent la combinaison avec Ronaldo. "Je l'ai remarqué en particulier dans une action de jeu avec l'Espagne, où Guedes est allé avec le ballon. Il pourrait attaquer le but dans un contre un - parce qu'il est très fort sur ce point- et il a été rattrapé parce qu'il attendait Ronaldo du coin de l'oeil". Une situation "normale" pour l'entraîneur puisque Ronaldo est le leader de l'équipe. Guedes connait ses axes de progression !