Marçal évoque Neymar, le titre, et le choc face à Paris


Le latéral brésilien est ambitieux
Le latéral brésilien est ambitieux

Alors que l'OL recevra le PSG, dimanche soir, dans le choc de cette 22eme journée de Ligue 1, le latéral lyonnais Marçal s'est confié dans les colonnes du Progrès. Le niveau de Paris, la qualité de Neymar, la classe de Fekir... Le Brésilien, qui croit encore au titre, n'a rien raté.

Le niveau actuel du PSG a de quoi faire peut à n'importe qui. Y compris à l'OL, qui accueillera dimanche soir l'actuel leader de la Ligue 1, au Groupama Stadium. Le latéral gauche lyonnais, Marçal, a évoqué le niveau de l'opposition qui l'attend avec ses partenaires : "Aujourd'hui, le PSG est du niveau de City, de Barcelone, du Bayern...c'est le Top 5. Neymar et Mbappé sont deux des trois meilleurs joueurs du monde derrière Messi, mais devant le Ronaldo actuel. Dimanche, ce sera comme un derby et ce sera difficile aussi pour Paris. Chez nous, on doit montrer qu'on est les patrons (...) Paris a de très grosses individualités qui font de vraies différences. Il faudra être très attentif", a-t-il déclaré dans Le Progrès.

Marçal : "Si on gagne, on pourra encore jouer le titre"

Mais même s'il se veut prudent, l'ancien Guingampais se rappelle de la bonne performance rhodanienne au match aller et nourrit de grosses ambitions...au-delà de l'affrontement de dimanche soir : "Au match aller ? J'étais remplaçant, mais l'équipe avait joué un bon match, on aurait pu obtenir un penalty, Tanguy avait tiré sur la barre et on avait concédé deux buts contre notre camp. On pouvait gagner (...) Ce qu'on veut, c'est gagner, mais si on y arrive, on pourra encore jouer le titre, on aura toujours cette possibilité", a-t-il lâché.

Marçal fan de Neymar...

Pour cela, les hommes de Bruno Genesio devront se méfier de Neymar, en très grande forme et auteur d'un quadruplé contre Dijon. Marçal a évidemment avoué toute son admiration pour son compatriote : "Je ne le connais que par la télé, mais au Brésil aujourd'hui, Neymar c'est le Ronaldo ou le Ronaldinho d'avant. Il faut être très concentré face à lui, il change souvent de côté avec Mbappé, qui est plus jeune, plein d'énergie et qui va très vite. Il faudra qu'on soit compact mais nous, on a Nabil, Mariano, et beaucoup de très bons joueurs aussi", a-t-il nuancé.

...et de Fekir

Avant de préciser tout le bien qu'il pense de son capitaine : "Fekir ? La première fois que je l'ai vu, c'était lors d'un match amical à Décines, perdu 3-2 avec Benfica (31 juillet 2016), juste avant mon prêt à Guingamp. Je m'étais dit que c'était un joueur magnifique. Aujourd'hui, si tu parle de Neymar, il faut aussi parler de Fekir. Il marque ou fait marquer à chaque match. Contre Angers, il a eu droit à un marquage individuel, et malgré ça, il a réussi à passer et à marquer. En plus, c'est un très bon capitaine". Des louanges que la star de l'OL devra confirmer face à l'ogre parisien pour croire à un exploit.