Rabiot ne veut pas s'engager sur la durée


Rabiot a une idée précise
Rabiot a une idée précise

Un temps annoncé proche du FC Barcelone, Adrien Rabiot est toujours, ce 15 août, un joueur du Paris Saint-Germain. Mais sa situation est loin d'être réglée, la faute à un bail expirant au 30 juin 2019. Et après des semaines de négociations, les deux parties sont d'accord sur le salaire, mais pas sur la durée du bail...

Malgré un talent indéniable, Adrien Rabiot fait vivre un calvaire au Paris Saint-Germain lorsqu'il doit prolonger son contrat. Déjà en 2014, le milieu de terrain a causé de nombreux maux de tête aux dirigeants franciliens avant de parapher un bail très juteux pour l'époque. Du haut de ses 19 ans, le "DUC" émargeait à 280 000 euros brut mensuel, un contrat aujourd'hui obsolète pour son importance dans le vestiaire et dans la formation francilienne. Mais depuis cette date, le joueur n'a jamais prolongé son contrat, qui arrive à terme dans un an.

Depuis de nombreuses semaines, le PSG négocie avec le joueur les ébauches d'un futur contrat. Si Paris a su offrir un salaire adéquat au milieu de terrain, Rabiot bloque toujours pour parapher le bout de papier. Plusieurs raisons sont à l'ordre du jour : comme les échecs avec le club français (autrement dit les éliminations en LDC), ainsi que la durée du contrat, d'après les informations du Parisien.

"Adrien Rabiot est très attaché à sa liberté" lit-on chez nos confrères. Paris propose, en effet, un bail de 5 ans à Adrien Rabiot (soit jusqu'en juin 2023), comme celui de Presnel Kimpembe paraphé hier. Un contrat bien trop long pour le gaucher, qui veut avoir la main mise sur sa sa carrière. Le PSG restera-t-il inflexible face aux exigences du clan Rabiot ? Désireux d'éviter le cas par cas, les dirigeants Al-Khelaïfi et Henrique ont encore quelques jours pour trouver un terrain d'entente avec le milieu.