La presse étrangère place Rabiot sur le départ

Adrien Rabiot est sous contrat avec le PSG jusqu'en 2019.
Adrien Rabiot est sous contrat avec le PSG jusqu'en 2019.

Décidément, Adrien Rabiot est au centre de l'attention ces derniers jours. Après avoir refusé son rôle de suppléant en équipe de France, le milieu de terrain défensif ou relayeur du Paris Saint-Germain serait désormais décidé à quitter la Capitale. C'est, en tout cas, ce qu'avancent plusieurs journaux du Vieux-Continent ce vendredi.

Lié avec le Paris Saint-Germain jusqu'au 30 juin 2019, Adrien Rabiot n'est visiblement pas pressé de prolonger son bail avec son club formateur. En début de mois, les discussions avec ses dirigeants à ce sujet n'avaient même pas encore commencé, c'est dire... La presse espagnole et italienne vont plus loin ce vendredi, affirmant de concert que le "Duc" n'aurait pas l'intention de signer un nouveau contrat avec les Rouge-et-Bleu et serait disposé à plier bagages, et ce dès cet été.

À en croire El Mundo Deportivo, l'entourage du joueur de 23 ans (33 matches en Ligue 1 cette saison, 1 but et 5 passes décisives) aurait contacté plusieurs clubs, notamment en Premier League, sans que les noms des équipes ne soient précisés. Le quotidien catalan évoque également des intérêts, plus ou moins avérés, de la Juventus Turin, du Napoli ou encore du FC Barcelone. Les contacts seraient plus avancés avec la Vieille Dame, précise la publication espagnole.

L'intérêt de Naples, deuxième du dernier championnat italien, serait, lui aussi, bien réel. Carlo Ancelotti, intronisé nouvel entraîneur du club il y a quelques jours, aurait en effet demandé à ses dirigeants de tâter le terrain auprès de l'entourage de celui qui s'est auto-exclu de l'équipe de France, affirme La Gazzetta dello Sport. Le technicien italien, qui avait lancé le Parisien en professionnel à 17 ans à peine, est apprécié par le numéro 25 des Rouge-et-Bleu, qui pourrait voir d'un bon oeil ces retrouvailles.

Les prétendants ne manquent donc pas pour Adrien Rabiot, qui n'a pas encore atteint son prime. Mais, même si la situation contractuelle du joueur est à l'heure actuelle compliquée, il reste bien difficile d'imaginer un départ estival. D'abord parce que le Paris Saint-Germain a besoin de joueurs formés localement pour la Ligue des Champions. Surtout car Nasser Al-Khelaïfi, le président parisien, tiendrait à tout prix à conserver son jeune joueur.